Fleetwood Mac – The Original Fleetwood Mac (1971)

  • 6 octobre 2008
  • Par Eddie

Chronique

Fleetwood Mac - The Original Fleetwood Mac The Original Fleetwood Mac

par Fleetwood Mac

CBS – 1971

Album 5 étoiles

Site | MySpace | Acheter

 

Voilà très certainement un des albums de blues les plus sous-estimés et ignorés. C’est purement incompréhensible. On peut expliquer cet « oubli » par la notoriété qu’acquit plus tard Fleetwood Mac avec l’album Rumours et une formation largement remaniée, album qui n’avait plus rien à voir avec le blues-rock présent dans The Original. Quel putain de disque tout de même.

Petit retour en arrière : Peter Green a formé Fleetwood Mac en juillet 1967, ils firent leur premier gig au Windsor Jazz and Blues Festival en août de la même année – aurais-je oublié de préciser que c’est un groupe 100% british ? -, sortirent leur premier single en novembre, et leur premier album 3 mois plus tard, suivi rapidement de 2 autres. C’était une période très prolifique pour le blues à l’époque, et Fleetwood Mac avait en plus de ces 3 albums enregistré 12 chansons qui ont été compilées en 1971 par CBS pour donner cet album.

Soyons clairs : Peter Green a très largement sa place aux côtés de BB King ou Muddy Waters dans le top 5 des meilleurs guitaristes de blues de tous les temps. Les 12 pistes de cet album ont longtemps été considérées comme des « chutes » des 3 précédents albums, bref, des trucs sans intérêt. C’est tout l’inverse : c’est un chef-d’oeuvre du blues britannique, et du blues tout court. Green est au sommet de son art de « Drifting » – il vous suffit d’écouter cette chanson pour vous convaincre du génie du type – à « Rambling Pony n°2 », que ce soit sur ses propres compositions ou sur les reprises qui ponctuent l’album, que ce soit le traditionnel « Mean Old Fireman » – jouée acoustique – ou « Worried Dream », un classique de BB King. Le jeu de guitare de Green est addictif, passionné, électrifiant, il joue sur les dynamiques aussi bien qu’Hendrix et dirige le groupe d’une main de maître. Sa voix ne démérite pas non plus, très délicate, agréable, sans fioritures, dans la pure tradition du blues.

L’influence de BB King est palpable, mais Peter Green – et Jeremy Spencer, la slide guitare (la guitare blues par excellence, rurale, celle qu’utilisait le pionnier Robert Johnson dont je vous ai narré la légende) ne se contente pas de le copier, très loin de là, il redéfinit son style et l’embellit, tout en y ajoutant la « signature » Fleetwood Mac. Car leur style est bien différent des autres, ce qui est plutôt rare dans le monde du blues (personnellement j’ai l’impression que 90% des groupes ne font que copier les classiques, faire du revival à deux balles, ou se copier entre eux). Ce disque ne contient aucune erreur, il n’y a rien de trop, ce qui est assez dingue pour une « compilation ». 

The Original Fleetwood Mac est un classique du blues, le meilleur disque de leur période blues-rock. Si vous aimez le blues, achetez ce disque, si vous ne connaissez pas bien le blues, cet album est une aussi bonne introduction qu’un best-of de BB King ou Muddy Waters, et si vous n’aimez pas le blues, achetez-le, vous changerez d’avis.

Votre avis ?
[ratings]

Il y a 7 commentaires.

  1. Pingback: www.fuzz.fr

  2. Je sais pas si j’aurais mis 5 étoiles car y’a quelques pistes anecdotiques. Personnellement j’ai trouvé un live de Fleetwood Mac sur Deezer (3 albums live en fait) où il y a Like It This Way, Black Magic Woman, Rattlesnake shake, tout plein de blues lents, acoustiques et compagnie, qui valent plus le coup que celui-là. Nan mais Like It This Way quoi! :)
    Et sinon je conseillerai dans le même genre Super Session de Kooper et Bloomfield que j’ai découvert récemment, et bon dieu c’est énormissime, c’est des guitaristes qui foutent le feu à chaque solo (remarque ils sont bien aidés par le reste du groupe)

  3. In reply to olivier

    La « Super Session Bloomfield/Kooper/Stills »va être chroniquée, c’est plus qu’une certitude ! :)

  4. J’attire votre attention sur l’album « The Pious Bird Of Good Omen » (1969) du Fleetwood Mac, intéressante alternative à la version USA « English Rose » qui n’est déjà pas si mal.

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :