Pop

Album, Pop | Critique de « EP » (2010) de Death and Vanilla

Quatre titres, c’est assez court pour se faire un avis sur un groupe. Mais pour être honnête, compte tenu du nombre de groupes qui me passent sous le nez à longueur de semaine, tout se joue souvent sur un ou deux morceaux. J’essaye toujours de ne pas m’embarrasser des questions de genre, de style ou d’originalité à la première écoute d’un artiste. Je fais le vide, j’appuie sur play et j’attends de voir ce qui se passe. Faire le vide est la partie la plus difficile car quand je reçois le mail du label, en l’occurrence Hands in the Dark dont c’est la toute première sortie, je suis déjà en train d’écouter quelque chose, en train de poster quelque chose sur Facebook, Twitter, déjà plongée dans une autre chronique, ou juste pas d’humeur. Lire la suite…

Album, Pop | Critique de « Wild Smile » (2010) de Suckers

Cette tronche de Mandrillus sphinx (c’est pas un babouin ; oui, j’ai fait mes devoirs) est plutôt inquiétante, ne trouvez-vous pas ? Allez, je fais ma Houellebecq : « les mandrills vivant en groupes important et souvent dans un habitat forestier, il est difficile de connaître la position hiérarchique de l’ensemble des individus de la troupe ». Est-ce que l’un des membres de Suckers a entendu ça sur Discovery Channel un jour et s’est dit : « Hé, mais, héé, hé ! » (j’fais ça quand j’ai une illumination, c’est mon eurêka à moi) ? En effet, sur scène, le groupe se présente souvent costumé, le visage peint, et, comme les mandrills, il est difficile de déterminer qui est le leader : ils chantent tous et jouent plusieurs instruments chacun, parfois simultanément ! Bref, c’est une bande de joyeux-drilles new-yorkais, et leur musique leur ressemble : pop, fun et délirante. Lire la suite…

Pop, Vidéo | Hellogoodbye – « When I First Met You »

Album, Pop, Rock | Critique de « Unitopians » (2010) de Wombs

Le deuxième album de Wombs est pour le moment le meilleur album sorti de l’underground blogosphérico-hype sur lequel je suis tombée. Le groupe a la chance d’avoir derrière les futs le batteur de Cloud Nothings qui ont réussi à se faire un nom. Ce n’est pas encore le cas pour Wombs. Même en ayant mis leur album en téléchargement gratuit, j’ai trouvé peu de gens qui en parlent et je trouve ça bien dommage. « They like getting loud, then quiet, then loud » annonce leur MySpace. Personnellement, ça m’a suffit pour que je télécharge leur disque. Ah, et la pochette m’a intriguée aussi. Il m’en faut peu. Lire la suite…

Album, Pop | Critique de « Two Thousand and Ten Injuries » (2010) de Love Is All

Un micro-blog très moche et rempli de mauvaises choses (ou pas) nous affirme que les Suédois auraient inventé la pop. Ce qui est sûr c’est qu’avec Radio Dept. ou Miike Snow, ils font tout ce qu’ils peuvent pour mettre au point des mélodies à apprendre par coeur en moins de 5 secondes et faire fondre les coeurs avec leurs paroles mélancoliques. Love Is All est un quintet indie-pop de Göteborg, mais leur truc c’est pas vraiment la mélancolie, mais plutôt un bazar post-punk avec des « palapapa », un saxophone, des beats disco… C’est une pop qui ne tient pas en place ! Lire la suite…

Album, Pop, Soul | Critique de « The ArchAndroid » (2010) de Janelle Monáe

J’suis pas quelqu’un de cynique. J’aime bien Beyoncé, Alicia Keys, il y a même des chansons de Britney Spears que j’écoute avec plaisir. La pop actuelle, celle qui se retrouve récompensée aux « MTV Awards » et pollue les ondes FM, me fait quand même abondamment gerber. Alors quand apparaît un album pop, avec dedans ce fameux « r’n’b contemporain », mais aussi de la funk, de la soul, du rap, des cordes, un featuring de of Montréal qui sort de nulle part, de la folk, une chanteuse qui a apparemment autant de bonnes idées à la seconde que Domenech en a de mauvaises, je me dois de vous en parler. La suite…

Album, Pop | Critique de « Hidden » (2010) de These New Puritans

Dès les premières minutes de Hidden, je me suis dit que les p’tits Anglais avaient pris la grosse tête. Bah oui, une intro orchestrale pareille (avec hautbois et cor il me semble, je n’y connais pas grand-chose), suivies d’un « We Want War » qui part dans tous les sens, pas de doute possible. Après un excellent premier album, chroniqué ici, These New Puritans reviennent dans les bacs accompagnés d’une « hype » pas possible, salués par Pitchfork et les Inrocks et descendu en flammes par Magicrpm. Une fois n’est pas coutume, je me range du côté des deux premiers. La suite…



Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :