ALLAH-LAS – Allah-Las (2012)

  • 2 novembre 2012
  • Par Eddie

ALLAH-LAS
Allah-Las

(Innovative Leisure, 2012)

par Eddie

L’album le plus cool entendu cette année est l’oeuvre des Allah-Las, un nom pas très catholique, qui nous viennent de Californie. S’ils venaient d’une autre partie du monde, j’aurais écrit que leur son est plus californien que le plus californien des groupes californiens. Vous avez là affaire à un groupe au son délicieusement rétro, et cette fois vous n’échapperez à l’avalanche de références, accrochez-vous bien c’est parti : Ventures, Yardbirds, Kinks, Zombies, Rolling Stones, Animals, Doors, Love, Dick Dale, je les retrouve tous dans la manière dont la guitare carillonne et dans la voix du chanteur qui rappelle énormément Eric Burden (The Animals). Et bien sûr, cela vous fera peut-être penser à nos petits artistes yé-yé qui ont fait swinguer nos anciens.

Ils avaient fait leur apparition en début d’année « Catamaran » (en écoute ci-dessus) et « Tell Me (What’s on Your Mind) », et honnêtement je les voyais mal réussir à transformer l’essai avec un album en bonne et due forme. Le principal attrait de tous ces groupes rétros, c’est qu’ils nous font voyager dans le temps, nous remettent en tête des souvenirs associés à l’écoute de leurs illustres références. Il suffit souvent de faire sonner la guitare d’une certaine manière, que le chanteur chante relativement juste, et cela fait une jolie petite friandise à se mettre sous la dent. Mais de là à sortir un album d’une grosse dizaine de morceaux qui font mieux que tenir la route, il y a du chemin.

C’est pourtant ce qu’ont réussi les Allah-Las avec ce premier album. N’importe quel morceau de cet album aurait très bien pu passer sur les ondes des radios américaines en 1963 sans que cela paraisse anachronique. La production est peut-être un peu trop excellente pour les sixties, mais peu importe. Cela paraît évident, mais c’est bien je pense de le rappeler de temps à autres : ces mecs maîtrisent leurs instruments et ont l’air de jouer ensemble depuis trente ans. Techniquement, c’est impeccable, du plaisir en barre, à écouter avec un bon casque, pour l’amour du ciel. S’ils découvraient une Delorean et retournaient en 1963, ils deviendraient des stars et peut-être vanterais-je alors ici les mérites des Shiva-vas, et les Allah-las seraient alors inclus dans les références de mon premier paragraphe.

S’il vous faut un album pour vos longues soirées d’hiver, munissez-vous de celui-ci, préparez-vous une piña colada bien chargée, et vous me remercierez plus tard.

→ Ecouter cet album sur Spotify
→ Ecouter cet album sur Grooveshark

Il y a 6 commentaires.

  1. Album produit par le très bon Nick Waterhouse!

  2. Encore un album non dispo sur spotify France….

  3. Excellent, j’aime beaucoup. Mais je ne peux pas m’empêcher de penser (une fois encore) qu’il faut que tu parles de ce groupe néo-zélandais, The Clean (http://grooveshark.com/#!/theclean), je ne vois pas comment ça ne pourrait pas te plaire. Faut écouter Mister Pop (2009) et leur best of, Anthology.

  4. Je les ai vu en concert à la Bellevilloise en ouverture de Nick Watherhouse. C’était extra. Ils m’ont même dédicacé mon CD. J’en parle ici… http://www.playlistducanal.com/2013/01/21/allah-las/

  5. Sylvain, ton post je l’aurais bien mis sur http://www.lechoix.fr/mp3/free-time-nothin-but-nice/
    on croirait entendre david kilgour.En passant, mon album préfére : unknown country.

  6. Excellent concert hier soir à la Route du Rock (et quand Saint Malo bouge…)

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :