Critique de « Beat Pyramid » (2008), de These New Puritans

Chronique

Critique de Beat Pyramid (2008), de These New Puritans Beat Pyramid

par These New Puritans

Domino – 2008

Album 4 étoiles

 

Site | MySpace | LastFM | Acheter

 

Incroyable premier album que ce Beat Pyramid par les gamins (ben oui, ils ont presque mon âge !) de These New Puritans. En plus d’être jeunes, ils sont provocants, dans leurs paroles et déclarations, ce qui ne gâche rien à l’affaire : ils énervent parce qu’ils sont étonnament bons, d’une part, et qu’ils le savent très (trop ?) bien, d’autre part. À mi chemin entre l’électro, la musique concrète, le post-punk dansant, Beat Pyramid surprend, provoque, et These New Puritans s’imposent d’entrée comme un des groupes les plus intéressants de l’année.

Ces Anglais ont beaucoup, beaucoup d’idées. Jack Barnett, l’auteur des paroles et chanteur, est visiblement obsédé par des trucs qui n’obsèdent pas les types de son âge. Pas avare sur les influences, il avoue être inspiré par le travail d’un obscur astrologiste du 16ème siècle, par le Wu-Tang-Clan et The Fall, et effectivement… En voyant la pochette, il me semble avoir pensé : « Merde (oui, je suis vulgaire), encore un groupe de geeks anglais qui envoient un math-rock sautillant en parlant de trucs insignifiants… », ou quelque chose du même acabit.

Numérologie, philosophie, ésotérisme… Les paroles sont très (trop ?) cérébrales, étranges, un peu comme ces tableaux d’art moderne qui semblent être particulièrement clairs pour certain-e-s, et d’une abstraction béante pour certain-e-s. Vous savez, ces oeuvres dont les explications commencent invariablement par : « L’auteur de cette oeuvre a voulu montrer sa défiance face à une société… ». Les réflexions de Jack Barnett tournent en rond. Voilà très clairement l’impression que j’ai en les écoutant. Heureusement elles ne sont pas très longues sur chacun des titres, puisque comme The Fall, les TNP cultivent l’art de la répétition inlassable et du rythme improbable qui le devient, probable, au fil des écoutes.

Guitares hypnotiques, batterie au centre de toutes leurs compositions, voix pas désagréable, mais qui sait se faire particulièrement énervante sans qu’on sache pour autant arrêter la chanson. Beat Pyramid n’est pas un album confortable, il possède même des moments assez cauchemardesques comme savent en créer les Horrors, qui forment, avec les TNP (avec qui ils sont très amis), le renouveau anglais du post-punk, les deux groupes anglais se déclarant influencés par les grands groupes post-punk des années 90 comme Sonic Youth.

Même si au premier abord la musique de These New Puritans semble complètement désordonnée et chaotique, ce serait sous-estimé l’autoproclamé « directeur » Jack Barnett qui, en plus d’avoir l’air très légèrement déjanté, a organisé pièce par pièce ce disque, un peu comme un horloger maniaque complètement mégalo si vous voulez. Chaos garage-électro organisé, voilà un concept qu’il fallait inventer, et ces gamins s’en sont chargés.

À la sortie de ce disque, en plus d’être complètement désorienté, on est sûr d’au moins une chose : il n’existe aucun groupe comme These New Puritans, aucune formation, de quelque nationalité qu’elle soit, ne sonne comme eux. Beat Pyramid ne laisse personne infiddérent : de nombreuses critiques se sont extasiées sur les paroles – ce n’est pas vraiment mon cas – et sur la personnalité de Jack Barnett, d’autres ont plutôt mis en évidence l’extrême originalité de leur son et leur étonnante maturité, et là, je dis oui, et plutôt deux fois qu’une.

Ne passez pas à côté de cette nouvelle sensation punk, entre The ClashMassive Attack et un je-ne-sais-quoi complètement dingue, peut-être ce fameux astrologue du 16ème siècle, qui sait ?

Ecouter et télécharger : « Elvis »

Ecouter et voir : « Numerology (AKA Numbers) », en concert à Berlin le 8 mai 2008 au Magnet.

Un avis sur cet album ?
[ratings]

Reçois tous les nouveaux articles par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement et commencer à recevoir les nouveaux articles publiés (1 à 2 emails par semaine) :


Il y a 2 commentaires.

  1. Pingback: tapemoi.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

hello