Critique de « Everything Is New » (2009) par Jack Peñate

Everything Is New (2009)Everything Is New

par Jack Peñate

Album 4 étoiles
Sortie : 23 juin 2009
Label : XL Recordings
Stéréotypes : Indie-rock, Alternative
Liens : SiteMySpaceAcheter

Voilà une des grosses et très très bonnes surprises de l’année, un gigantesque coup de coeur pour un artiste que beaucoup ont dû mettre dans leur « blacklist » après Matinée, un premier album passé un peu inaperçu malgré un single qui connut un gros succès, « Torn on the Platform ». Avec un single comme ça, vous pensez bien que j’ai écouté l’album, mais rien ne s’est passé. Noyé dans la vague indie-pop londonienne qui s’abattait alors sur le continent avec moults fracas, le nom de Jack Peñate est donc vite devenu dans mon esprit synonyme de « comète hype » destinée à disparaître une fois la mode passée.

Et en effet, pendant 1 an, on n’a plus eu de nouvelles de l’Anglais. Jusqu’au 3 janvier ce cette année où XFM diffuse « Tonight’s Today », son nouveau single, qui se retrouve quelques semaines plus tard sur MySpace.

Une oreille plus attentive que la mienne à l’époque aurait sans doute pu sentir que le Jack Peñate était bien plus doué que ses chansons sans saveur particulière le laissaient paraître. Mais bien malin celui qui aurait imaginé un album comme Everything Is New, complètement différent du premier, et pour lequel j’ai eu un coup de coeur gigantesque à la première écoute. Wahouuu !

Aimez-vous danser ? Aimez-vous les rythmes chaloupés, les Antilles, le calypso, le ska ? Cette musique euphorisante sur laquelle on ne peut s’empêcher de bouger frénétiquement, son cul, ses pieds, sa tête, tout en même temps ? Ces percussions hypnotisantes qui vous tiennent debout jusqu’au petit matin ?

Bon sang ce que ce disque donne envie de partir en vacances, c’est à la fois une torture et un bonheur incroyable. Quelle bonne idée a eu l’Anglais d’effectuer un changement de direction pareil. C’est comme s’il avait mis son premier album derrière lui et s’était dit : « Bon, on recommence. » Courageux, car son premier disque s’était très bien vendu, et il aurait pu se contenter de refaire la même chose. Mais non, il a tout changé comme l’indique très clairement le titre du disque.

Everything Is New est la bande-son d’une gigantesque fête. Seule « Every Glance » revêt le costume de la mélancolie, un peu comme ces moments au beau milieu d’un carnaval, d’un anniversaire, où l’on se sent bizarrement envahi par quelque chose qu’on pourrait rapprocher de la tristesse, sans qu’on en connaisse vraiment les raisons. C’est peut-être très personnel, ça, remarquez. Vous savez, cette prise de recul qui vous prend sans prévenir et vous fait réfléchir au « temps qui passe » et à ces concepts qui vous minent le moral instantanément ?

Le reste de l’album est pure euphorie, pur bonheur, pure « positive attitude » nous dirait Jean-Pierre.

« Pull My Heart Away » m’a pris aux tripes en 15 secondes. En 15 secondes vous passez de votre appartement bordélique, d’un temps pluvieux horrible, à une crique perdue au milieu des Antilles, autour d’un feu gigantesque, avec des tas de gens dansant autour dans la plus grand insouciance. Les images, souvenirs ou imaginaires, se dessinent dans ma tête à une vitesse incroyable. Suivent « Be the One » et l’incroyable « Tonight’s Today », tubes de l’été en puissance où quand le songwriting de l’indie-pop rencontre l’originalité musicale d’un mec sur lequel je n’aurais rien misé avant que mes cages à miel ne captent ces bombes euphorisantes.

La recette se répète un peu tout au long du disque, sans jamais, jamais lasser. Jack Peñate et son accent londonien surprennent de piste en piste : je ne sais pas comment il en est arrivé à un tel résultat, il a dû effectué un voyage aux Antilles et tomber raide dingue de ces rythmes, de cette ambiance de fête perpétuelle. Du PUR plaisir, rendu aussi possible par une production impeccable, assurée par Paul Epworth, qui travaille également avec Bloc Party. Impossible dès lors de ne pas tracer un parallèle (un peu osé, je l’avoue), entre l’efficacité des titres de Silent Alarm. Everything Is New possède des titres qui m’ont littéralement explosé au visage, par leur justesse, leur immédiateté…

Que ce soit sur « Let’s All Die » qui m’a fait penser à la manière dont des funérailles se déroulent dans la région de la Nouvelle-Orléans (quoi, vous ne regardez pas les docus d’Arte ?), où la cérémonie se déroule dans la bonne humeur, avec un orchestre, un grand banquet… (« when our life is over let’s not cry » (…) « Let’s all die !! »)

Chapeau, m’sieur Peñate, virage réussi. Pardonnez-moi mon manque de confiance en votre créativité !

Everything Is New est un coup de maître d’indie-rock et sera très certainement, comme Hercules & Love Affair (chronique) l’année dernière, mon album de l’été.

[audio:http://2w.radio.free.fr/wjkbx/sons/pullmyheartaway.mp3|titles=Pull My Heart Away|artists=Jack Penate]
[audio:http://2w.radio.free.fr/wjkbx/sons/betheone.mp3|titles=Be the One|artists=Jack Penate]

Votre avis ?
[ratings]

Il y a 5 commentaires.

  1. Hey Mlle, le lien pour Pull My Heart Away est pas bon (sisi c’est vrai, y a un w et un 3 qui se balladent).
    Ce serait dommage de s’en priver, elle est vraiment sympa.
    J’espère que l’album sera sur Spotify bientôt, quoique je suis pas sur que ça aidera mes révisions (on a pas tous ta chance, snif).
    Bon aller j’y retourne, bonne soirée.

  2. In reply to Alex

    Oula oui, merci, c’est réparé ! :)

    Révisions pour le bac ? Je suis passée par là, c’était les Ramones qui m’accompagnaient :-p Je sais pas trop si ça m’a aidé ou pas, remarque..

    Bon courage !

  3. Ah non le bac c’était sympa ;D, là c’est « partiels » de fin de cycle préparatoire (à rentrer en cycle ingénieur), c’est plus long quoi ;p.

    Mais j’évite de laisser mon pc allumé, sinon je suis étrangement attiré par la lumière, donc pas trop de musique malheuresement.

  4. Rah la la la, qu’es ce que je l’adore ce type !
    Son premier album m’avait accompagner tous les jours d’été l’année dernière, en me rendant a vélo a mon stage.
    Je croit que cet album m’accompagnera également tout cet été !

    J’adore

  5. Qu’est-ce qu’elles sont bien vos critiques. Vous trouvez toujours les bons mots pour définir l’ambiance d’un disque, chose que je n’arrive jamais à faire (à part dire « c’est génial », je suis une incapable).
    Chapeau bas, z’êtes douée d’la plume ; c’est un plaisir de vous lire!

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :