Critique de « Tight Knit » (2009) par Vetiver

  • 24 février 2009
  • Par Eddie

Tight Knit (2009) Tight Knit

par Vetiver

Sub Pop – 2009

Album 3 étoiles

Site officiel | MySpace | Acheter

Qu’attendez-vous d’un disque de musique folk ? Personnellement, j’écoute de la folk dans ces moments où j’ai besoin d’être apaisée, d’être divertie dans le sens le plus littéral du terme. Être divertie c’est emmenée dans un autre univers que votre routine relativement emmerdante. Tight Knit est un voyage surprenant, qui peut emprunter un temps le sentier pittoreque de la pop ou du rock’n’roll (« More of This » dont les paroles auraient pu être écrites par Morrissey dont je n’arrête pas de parler en ce moment), mais qui ne s’éloigne jamais des paysages folk classiques. Ces métaphores approximatives sont symptomatiques de l’écriture insouciante, parfois naïve, du songwriter Andy Cabic qui autorise toutes les rêveries.

Vetiver ne réinvente ni la folk ni l’americana dont ce disque est imprégné, mais en propose une version très accessible pour les néophytes, sans toutefois la rendre inintéressante pour les amateurs ou les puristes, si tant est qu’il en existe. Aucune piste ne se ressemble, ce n’est pas un disque austère où l’on a voulu mettre uniquement les paroles en évidence (comme c’est souvent le cas ; mais n’est pas poète qui veut). Hétéroclite, disparate, les 10 pistes de Tight Knit montre un éventail d’influences qui aurait de quoi remplir une chronique. Andy Cabic lui-même l’avait annoncé, il voulait créer une atmosphère différente pour chaque chanson. De ce point de vue, son objectif est rempli, même si cela peut étonner voire énerver les puristes.

Cette « nouvelle » folk, dont je vous ai déjà parlé, a pour tête de gondole plusieurs noms, mais le plus chevelu d’entre eux et aussi celui dont est le plus proche Vetiver. Je veux bien sûr parler de Devendra Banhart, gourou du naturalismo. C’est même à Andy Cabic que Devendra a parlé pour la premier de ce terme qu’il avait forgé à partir du tropicalismo (un mouvement artistique brésilien), style de folk sous perfusion psychédélique et hippie.

Andy Cabic est toutefois beaucoup, beaucoup moins… comment dire… excentrique et freaky que Devendra (que j’appelle par son prénom pour des raisons que je n’explique pas). Plus sérieux ? Je ne sais pas… En tout cas plus constant dans la qualité de ses mélodies qui me ramènent carrément à un Lennon ou un McCartney. Cabic est la clé de voûte du groupe, il est même parfois le toit, les murs et l’ameublement puisqu’il joue de tous les instruments sur plusieurs pistes.

Tight Knit n’est pas un de ces albums nébuleux et/ou incompréhensibles pour le commun des mortels qui font le plaisir de la blogosphère (moi y compris, regardez qui est en tête de mon top ’09 là-haut). Tendant parfois vers le bluegrass ou la country (« Rolling Sea »), empruntant aussi bien au reggae (la ligne de basse de « Another Reason to Go », irrésistible), aux rythmes syncopés de la musique latine (« Strictly Rule ») ou même au doo-woop (l’entêtant « Everyday ») ce disque est un doux moment de plaisir musical, qui s’apprécie dès la première écoute, comme une évidence, en toute tranquilité. Grand succès !

Si les pitreries de Devendra Banhart vous repoussent, procurez-vous ce disque, vous ne serez pas déçu(e). En guise d’apéritif, je vous propose « Rolling Sea », qui ouvre le disque, et « Another Reason to Go ».

[audio:http://2w.radio.free.fr/wjkbx/sons/01-vetiver-rolling_sea.mp3|titles=Rolling Sea|artists=Vetiver]

[audio:http://2w.radio.free.fr/wjkbx/sons/08-vetiver-another_reason_to_go.mp3|titles=Another Reason to Go|artists=Vetiver]

Acheter Tight Knit
(en import pour le moment)

PS : La pochette est très jolie. Cliquez dessus là-haut pour la voir en plus grand. Cette chronique a été avancée (car oui, tout ça est plus ou moins programmé) à cause d’une critique absolument horrible parue dans Rolling Stone (lien).

Votre avis ?
[ratings]

Il y a 5 commentaires.

  1. Un disque apaisant pour sûr que je voulais chroniquer, mais je ne l’ai pas encore fait. Excellente chronique. Un beau résumé de ceque propose l’album. Et Another Reason To Go est vraiment irrésistible, c’est clair. Planat à mort.

  2. J’aimais bien le précédent, il était sympa mais pas excellent non plus. Je vais aller jeter une petite oreille sur celui-ci.

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :