Critique de « XX » (2009) de The XX

XX (2009)XX

par The XX

Album 4 étoiles
Sortie : 17 août 2009
Label : Young Turks
Stéréotypes : Pop, Dream-Pop, Trip-Hop
Liens : MySpaceHypeMAcheter

The XX (prononcez « ex ex ») mélange un nombre d’influences assez invraisemblable, c’est un vrai plaisir pour les mélomanes. Dès les première secondes de « Intro », l’auditrice est plongée dans une atmosphère à la The Cure ou Cocteau Twins, le groupe de pop atmosphérique des années 1980. Et arrivent les rythmes à la Timbaland, et la sauce prend, si j’ose dire. Frissons au bout de la première minute. 19 ans, ils ont 19 ans, bon sang, c’est pas possible. En 2 minutes ils font preuve d’une maturité artistique à couper le souffle. Je ne vois pas d’autre explication qu’une grande culture musicale, des idées précises sur ce qu’ils ont envie de produire, et surtout une complicité incroyable.

Quelques recherches sur le groupe suffisent : ce sont des amis d’enfance, ils ont grandi avec les mêmes groupes. Ils revendiquent tous des influences aussi diverses que Rihanna, Portishead, Micachu and the Shapes, Pixies, The Kills ou encore Aaliyah, qu’ils adorent (ils ont fait une reprise de « Hot Like Fire » qui est la b-side de leur single « Crystalised »).

[mp3]

[audio:http://2w.radio.free.fr/wjkbx/sons/crystalised.mp3|titles=Cristalised|artists=The XX]

Ils maintiennent tout au long du disque un certain minimalisme : des samplers (la boîte à rythmes est aux mains de l’excellent Jamie Smith), une guitare répétitive, une douce électro et ces voix… Ce sont les voix d’une fille et d’un garçon, Romy Madley Croft et Oliver Sim. Elles sont jeunes ces voix, mais en même temps il s’en dégage une sorte de maturité. Cette maturité précoce qu’il n’est pas rare de lire sur les visages de ces jeunes qui ont l’air complètement blasés de la vie, ‘voyez ? Cette maturité là, feinte ou non, peu importe au final. Ces voix complices se succèdent, s’entremêlent délicatement, éthérées mais pas trop, détachées mais pas trop…

Liste de lecture
    1. Intro
    2. Vcr
    3. Crystalised
    4. Islands
    5. Heart Skipped a Beat
    6. Fantasy
    7. Shelter
    8. Basic Space
    9. Infinity
    10. Night Time
    11. Stars

Facile de les imaginer chanter doucement dans leur chambre pendant des heures, l’un, fébrile, faisant découvrir à l’autre un bout de texte gribouillé au lycée, un texte qui allait devenir l’une des chansons de cet album. C’est ce qui est fascinant avec des groupes aussi jeunes, c’est facile, étant de leur génération de se mettre à leur place. La star de l’album est sans doute Jamie Smith qui se trouve derrière la boîte à rythmes et samplers, et qui trouve pour chaque morceau le bon dosage, sans volonté d’épater la galerie avec des beats exubérants. Non, c’est toujours ce qu’il faut, au bon moment.

L’album se déroule avec une facilité assez déconcertante, comme un rêve. Il possède d’ailleurs des moments de pur dream-pop enveloppante mais jamais oppressante, comme sur « Fantasy », « Shelter » ou « Infinity ». D’autres morceaux sont plus énergiques, comme « Islands » ou « Night Time », qui vont d’ailleurs sûrement se faire remixer des dizaines de fois, tant leur qualité est éblouissante.

[mp3]

[audio:http://2w.radio.free.fr/wjkbx/sons/islands.mp3|titles=Islands|artists=The XX]

D’une certaine manière, ce premier album me rappelle les premiers EPs de Bloc Party qui avaient mis tout le monde sur le cul. Ils s’en dégagent la même virtuosité, dans un style pas si différent que ça finalement, bien que l’album de The XX soit beaucoup moins taillé pour les pistes de danse, mais plutôt pour des dérives planantes, allongé confortablement dans votre lit.

« Infinity », le chef-d’oeuvre du disque, précède une fin d’album en forme de trip nébuleux, qui, lorsqu’il se termine… Eh bien c’est sans doute trop subjectif pour le coup, mais quand l’album touche à sa fin, je me sens fatiguée et j’ai une profonde envie d’aller me coucher. C’est comme après une sieste qui aurait duré un peu trop longtemps. Vous allez peut-être interprété ça comme un défaut, ce n’est pas le cas, c’est juste… mon ressenti « physique ».

Les voix sont très calmes, très posées, molles diront certains, et la musique ne décolle jamais vraiment. Elle plane, jamais très haut, comme un tapis volant au-dessus de la ville (c’est un rêve que je faisais souvent, petite). Comme beaucoup de disques que je vous propose, l’écoute du premier album de The XX doit être vécue. Ne l’écoutez pas d’une oreille discrète ; attendez la tombée de la nuit, mettez votre casque et fermez les yeux.

XX possède peu de titres qui m’ont transcendée ou transportée vraiment très loin, il n’en reste pas moins une réussite éblouissante, un des meilleurs premiers albums qu’il m’ait été donné d’écouter, un délice crépusculaire d’un petit peu moins de 40 minutes. Assez étrange et sophistiqué pour me faire dire que The XX est l’un des nouveaux venus les plus intéressants de la scène anglaise.

Votre avis ?
[ratings]

Reçois tous les nouveaux articles par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement et commencer à recevoir les nouveaux articles publiés (1 à 2 emails par semaine) :


Il y a 19 commentaires.

  1. Quel douce claque ce premier album de The XX ! Depuis le petit mois que je l’écoute, je n’arrive pas encore à m’en defaire. Il m’accompagne lors de mes crises d’insomnie et berce mes nuits tranquilles. D’un bout à l’autre, XX n’a aucune fausse note, peut être même parfaitement trop parfait pour un groupe aussi jeune.
    Je te suis sur l’excellent Intro (l’un d’être inutile comme la plupart que j’ai pu écouter), mais par contre, j’ai une très grosse préférence pour Basic Space.
    J’adore cette nouvelle génération, qui à l’image des Wild Beasts, vont à contre courant des tendances actuelles…
    Bonne nuit

  2. Je n’ai pas écouté l’album dans sa totalité mais 3 titres m’ont quand même bien convaincu!
    Basic Space/Crystalised/Stars; j’ai d’entrée adhéré à leur univers. Simple,Original,trend,léger et envoutant. Bref ils sont dans ma playlist et je les écoute ;)

  3. j’arrête pas de l’écouter en ce moment, et il commence à bien me plaire !
    Ils l’ont mis album du mois dans Magic… ça change de sammy decoster ;-)

  4. C’est totalement et définitivement excellent. Merci beaucoup pour cette superbe découverte !

  5. Après le très bon arctic Monkeys débarque ce sublime XX, Ian curtis et Elizsabeth Fraser, les cachotiers, ont engendré une perle obscur.

  6. Je n'avais pas réalisé leur âges mais je n'ose imaginer ce que sera leur musique à l'avenir, cela va être difficile de surpasser un album pareil ! C'est tellement rare ces albums où il n'y a rien à jeter. Pour les belges (et les autres aussi hein, chui pas sectaire) le groupe passe à l'Ancienne Belgique à Bruxelles en fevrier 2010., l'une des rares salles où l'acoustique est parfaite ou presque.

  7. In reply to dianecairn

    Oh je pense qu'ils ont de quoi surpasser ce disque ! Après, il y aura l'effet de surprise en moins, ça joue beaucoup dans l'appréciation d'un album :)

  8. On a filmé une partie de leur concert en octobre au Point Ephémère, 3 vidéos sont à voir ici

    http://musique.fluctuat.net/blog/40314-ombre-et-lumiere-pour-the-xx-au-point-ephemere-les-videos-du-live.html

  9. de bonnes inspirations pour un 1er album qui me fait vraiement vibré…bon plan a faire passé au fan de the cure, new order…

  10. Enorme album, mais VCR serait pas un peu pompé sur « shade and honey » de sparklehorse?

  11. Album du mois sans hésitation et formation à suivre de très très près !

  12. Enorme, tout simplement ces mecs ils sont trop bons, après delà à les trouver top jeunes ;-) y’a pas d’age pour des génies… j’espère surtout qu’ils sauront garder cette pureté dans leur musique, en tout cas merci pour l’article il est top.
    A bientôt sur mon blog j’espère !

  13. Tout simplement ENVOUTANT

  14. excellent !!! cet album me rappele les bons vieux Cure des années 80. Une musique simple voire dépouillée, envoutante, mais particulierement efficace. Coté paroles, nos jeunes se calment en ce moment, le temps présent n’est plus aux vociferations !!!! la fatigue peut être.

  15. Ces gamins m’ont envouté ! Je viens de voir le concert sur canal et je viens de prendre un coup de jeune ! on peut bien les comparer au New Order de Curtis, aux Cure ou Cocteau Twins des débuts. Une vraie fontaine de jouvence !!!

  16. Séduisant, envoutant, enivrant, énervant dans le sens où ils sont trop talentueux et c’est pas juste,… The Xx est tout simplement difficile à détester. Leur air réservé, leur voix fébrile et fraîche vous pénètre sans crier garre.

  17. J’admets qu’il y a de très bons morceaux dans cet opus , mais les pléiades de louanges envers ce groupe me surprennent cependant . Je ne considère pas non plus l’album (dans son intégralité) comme une transcendante réussite , je le trouve très sur estimé même si relativement bon .

  18. leur meilleur titre est sur un lp, c’est une reprise de « tearsdrop » de Womack and womack à écouter sur un podcaste des incrock

  19. Pingback: XX | Just Emma Life

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.