Death Cab for Cutie, vous avez dit « pessimisme » ?

deathcab.jpg6ème album du quatuor de Seattle (vivier indie impressionant), le 2ème signé par le label indépendant Atlantic Records (le plus important des labels indie), Narrow Stairs (littéralement « Escaliers étroits ») est définitivement le plus sombre des 6 et marque une sacrée progression depuis Plans, sorti en 2005, et qui a placé DCFC dans le groupe très fermé des groupes indie ayant remporté un disque de platine (avec par exemple les génialissimes Modest Mouse dont je vous reparlerai probablement) (sûrement en fait).


Voici mes deux chansons préférées de Plans, « Soul Meets Body » et « I Will Follow You Into The Dark ».



Pessimisme, disais-je.


narrowstairs.jpgNarrow Stairs vous explique comment l’on grandit, comment l’on devient un adulte bien sur soi, puis comment l’on se résigne à l’amour, tout en sachant qu’il existe là, quelque part. Même si vous ayez un job qui vous plait, un beau mari (ou une jolie femme), même si vous avez testé toutes les drogues du monde (et que vous êtes donc encore vivant), que vous avez été impliqué(e) dans une partie de jambes-en-l’air à 3, 5 ou 15, jamais vous ne serez pleinement contenté(e). La seule cible de Death Cab For Cutie est votre coeur, et ils touchent juste sur beaucoup de leurs nouvelles compositions. Narrow Stairs baigne ainsi dans un sombre romantisme élégant. Les chansons sont plus lentes que sur leurs derniers opus, un virage qui pourrait leur coûter leur carrière selon certaines critiques américaines, tout en affirmant que c’est là un des meilleurs albums de l’année. Ils n’ont pas peur de l’excès ces Américains !


De l’avis même du groupe, la musique est plus « lunaire » et plus aboutie. Les compositions sont soignées, variant entre ballades pop et potentiels tubes indie-rock. On pourrait leur reprocher d’avoir voulu faire un « album de la maturité », d’avoir voulu parler de la difficulté d’être adulte, bla bla, de succomber à la crise de la trentaine, bla bla… Ce serait passer à côté d’une musique qui, personnellement, me secoue parfois les tripes. A ne pas mettre entre les mains d’une fille qui vient de se faire larguer sauf si vous voulez écouler votre stock de glace au chocolat. Attention, ne vous méprenez-pas, Death Cab for Cutie ne fait pas dans la pop-chewing gum, c’est de l’indie rock d’excellente facture et nul doute que Narrow Stairs trouvera son public, en tout cas il m’a trouvé moi, si ce n’est la dernière chanson « The Ice Is Getting Thinner » qui fait un peu trop cliché et m’a laissé un peu sur ma faim.

7/10


L’album est sorti en France le 12 mai dernier chez les bons disquaires (tarif import à la Fnac, no comment), et voici le premier single « I Will Possess Your Heart » dont l’introduction entièrement musicale a un peu dérouté les fans à tel point qu’elle a disparu du radio-edit de la chanson ! Heureusement elle est présente dans ce clip, la ligne de basse est magnifique, joydivisionesque, si vous m’autorisez cet écart de langage à faire frémir nos vieux académiciens branlants :


L’album est en tête du Billboard américain au 31 mai 2008 devant Frank Sinatra, c’est pas rien.

Death Cab For Cutie sera en concert le 7 juillet à « L’Alhambra », salle parisienne toute récente (lien)


Liens :

Acheter « Narrow Stairs » à un prix défiant toute concurrence sur Amazon
Le MySpace de Death Cab For Cutie (audio+video)

Reçois tous les nouveaux articles par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement et commencer à recevoir les nouveaux articles publiés (1 à 2 emails par semaine) :


Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.