Hercules & Love Affair, album de l’été

Hercules & Love Affair.jpg Hercules and Love Affair (LP)

par Hercules and Love Affair

(DFA Records – 2008)

Album 4 étoiles

« Album de l’été ! »

Ce titre est absolument kitschissime, mais je n’arrive pas à ne pas être kitsch en écoutant une musique classée dans la catégorie « Disco ». J’dois dire que c’est bien le premier groupe « récent » que je vois être placé sous cette bannière vieillote ! Enfin passons. Et mettons Hercules & Love Affair sous la bannière « électro » qui fait un peu plus moderne, et somme toute, un peu plus vendeuse (et qui vous donnera sûrement plus envie de lire la suite que si j’avais mis en titre « le revival disco ! », avouez).

Bon, c’est quoi ce groupe au nom étrange. C’est une formation de 4 musiciens, le DJ new-yorkais Andy Butler, Nomi à la beauté de top-model et à la voix qui fait indubitablement penser à la grande Sade (vous connaissez cette chanson), Kim Ann Foxman et Antony Hegarty, de Antony & The Johnsons, qui pose sa voix surréaliste sur la musique résolument dancefloor de Andy Butler. Je me dois de vous parler de cette voix qui a fait des merveilles sur les deux albums de Antony & The Johnsons, COMPLETEMENT différent musicalement de Hercules & Love Affair. C’est assez étonnant et cela crée un décalage forcément intéressant. Antony, c’est une voix d’ange, d’une douceur inégalée. Je ne préfère pas essayer de mettre des mots sur cette voix, écoutez plutôt « You Are My Sister » (avec Boy Georges) et « Hope There’s Someone » (tout l’album « I Am A Bird Now » est sur Deezer):

Vous ne pouvez raisonnablement pas dire que cette voix n’est pas magnifique. Elle était alors magnifiée voir emphasée par la musique des Johnsons. Antony a été invité par beaucoup d’artistes pour poser sa voix sur certaines de leurs compositions, que ce soit en studio ou en concert. En vrac : Linda Thompson, Lou Reed, CocoRosie, Rufus Wainwright, Bryan Ferry, Boy Georges…

herculesandloveaffair2.jpgEt on le retrouve maintenant sur de la musique aux rythmes électros aux influences afrobeat et trip-hop sur 5 des 10 chansons qui composent l’album éponyme de Hercules & Love Affair. Si vous avez apprécié les 2 chansons précédentes, préparez-vous à être dépaysé(e). Les chansons où Antony participe sont les moins « disco » de l’album (j’ai toujours du mal avec ce terme). C’est de l’électro soigné, on sent l’influence des Daft Punk et de Kraftwerk mais réduire la musique de Andy Butler (tout à droite sur la photo ci-contre) à ses références serait vraiment une mauvaise idée. Elle est très complexe, c’est un assemblage de sons qui forme une harmonie inattendue, et c’est, malgré ce qu’il doit aux musiques disco des 70s et 80s et à la musique house des 90s, totalement nouveau et vraiment enthousiasmant.

Tout n’est pas non plus « dansant » : « Time Will » qui ouvre l’album et « Iris » ont une intensité dramatique envoûtante (notamment grâce à la voix d’Antony). Mais « Hercules’ Theme », « You Belong », « Athene », « Blind », « This Is My Love », « Raise Me Up », et « True False, Fake Real » se situent toutes entre 110 et 120bpm (battements par minute), de quoi se régaler. Encore quelque chose qu’on pourrait oublier : les paroles. Souvent dans les albums catalogués « dance » ou … « disco » (sic) les paroles n’ont absolument aucun intérêt. Mais là il faut souligner le songwriting (je ne sais pas qui a écrit les paroles, sans doute la splendide Nomi, à gauche sur la photo ci-dessus) qui donne une ampleur phénoménale à cet album.

Vous allez en entendre de la merde sur les plages et les boîtes de France, alors un conseil, prenez Hercules & Love Affair avec vous, ça sauvera peut-être la santé de vos cages à miel après une écoute intensive et involontaire de David Guetta et truc-bidule Vendetta.

8,5/10

Voici « Blind » le single, « Hercules’ Theme » disco-funk génial, et « Time Will ». Je vous épargne les vidéos qui sont plutôt nulles :

Vous pouvez trouver d’autres vidéos sur YouTube, sinon pour écouter l’album en intégralité, il faudra soit le télécharger dans l’Itunes Music Store, soit l’acheter (comme d’habitude, le moins cher, c’est sur Amazon).

J’aurais bien voulu vous parler d’Offspring, de ma découverte du punk etc.. mais le fait est que le nouvel album de The Offspring, Rise and Fall, Rage and Grace n’est vraiment pas intéressant. Ce sera donc pour une autre fois !

Un petit clin d’oeil à Mandor, Julien Brionne de Eberry, et Damospace qui ont parlé de moi dans leurs blogs, je vous conseille d’aller les visiter, c’est que du bon.

Reçois tous les nouveaux articles par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement et commencer à recevoir les nouveaux articles publiés (1 à 2 emails par semaine) :


Il y a 7 commentaires.

  1. Pingback: www.fuzz.fr

  2. Pingback: tapemoi.com

  3. moi j’adore! et puis je le trouve couillu le antony qu’il se soit retrouvé sur se projet completement à l’opposé de ce qu’il fait d’habitude

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

hello