I Love Math – Getting to the Point Is Beside It

  • 26 août 2008
  • Par Eddie

Getting To The Point Is Beside It - I Love Math Getting To The Point Is Beside It (LP)

par I Love Math

13 tracks – Glurp Records – 2008

Album 1 étoile

“Country-pop aux mélodies imparables”

Souvent, le mot “country” me fait fuir – pas vous ? -, d’autant plus quand le groupe en question vient de Dallas, Texas, Etats-Unis d’Amérique. Heureusement le groupe I Love Math a eu la bonne idée de choisir comme catégorie sur leur MySpace le terme passe-partout “Indie”. Ce groupe est en fait un “supergroup” formé autour de John Dufhilo, des Deathray Davies, accompagné de membre des Old 97’s, Apples in Stereo et The Paper Chase. Ce combo-pop texan a sorti fin mai son second LP, Getting To The Point Is Beside It, dont 3 extraits étaient écoutables sur leur MySpace. J’ai été séduite.

Hybride pas si étrange que la country-pop. La country est faite de mélodies joyeuses, des happy tunes, tout comme la plupart des compositions pop. Cet album est lumineux, léger, ne souffrant pas d’une architecture alambiquée ni d’aucun complexes. Les membres du groupe sont tous des gens d’expérience (John Dufhilo, le leader, a déjà une petite dizaine d’albums au compteur) qui n’ont pas la prétention de sortir des albums énormes, dans le mauvais sens du terme. Rien de gigantesque, d’imposant, juste une pop légère aux accents country très discrets mais qui lui confère un goût différent de ce que la radio crache à longueur de journée. Voilà pourquoi on appelle ça de la musique alternative il me semble. Si le pop-rock de Coldplay vous exaspère, reportez-vous sur des groupes comme I Love Math. Un peu de légèreté, de subtilité dans des mélodies minutieusement soignées, rien de révolutionnaire, mais quelque chose de particulièrement accrocheur.

Getting To The Point Is Beside It sonne comme la bande-son d’une vie et aurait d’ailleurs sa place dans une série comme “Grey’s Anatomy”. Vous savez les moments où tous les personnages vivent quelque chose de déterminant dans leurs vies (enfin c’est ce qu’ils croient) et qu’on se demande ce qui se passe dans leurs têtes pendant que des gros plans sont faits sur leurs visages, que notre gorge se nouent, etc. ? C’est à ce moment qu’on pourrait entendre des chansons comme celles produites par I Love Math. Les paroles de John Dufhilo, qui sont parfois un peu trop “cliché” et répétitives, parlent d’amour, de désillusions, rien de bien original, mais parfaitement emballées par la pop duveteuse, acoustique, chaude et qui avance à un rythme confortable, dans laquelle on se laisse très facilement bercer.

On a envie d’en entendre plus !

Voici deux extraits de Getting To The Point Is Beside It :

[audio:ilovemath1.mp3|titles=Something I Might Miss|artists=I Love Math]
[audio:ilovemath2.mp3|titles=Josephine Street|artists=I Love Math]

Acheter : Itunes (MP3) (9,99€) – Amazon (CD) (8,47€ en occaz)

Tracklist (love) : 1. Some Bridges Are For Burning | 2. Only Crowns Are Scary | 3. This Is Something I Might Miss | 4. I’ve Seen Better Days | 5. Josephine Street | 6. The Shape of the Sum | 7. Run Back Inside | 8. Too Many Demons | 9. Volcanic Ash | 10. Some People Get Away | 11. These Paper Walls | 12. Better Days (Reprise)

MySpace: myspace.com/iloveilovemath

Si vous aimez, allez aussi faire un tour du côté des Deathray Davies : par ici.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :