KLANGFELD – Klangfeld EP (2013)

KLANGFELD
Klangfeld EP

(autoproduit, 2013)

par Eddie

Je vous parle rarement d’EPs (extended play, ce format bâtard entre l’album long format et le single), parce que je trouve qu’il y a rarement suffisamment de matière pour comprendre vraiment où va le groupe, et le nombre réduit de morceaux réduit forcément les chances qu’il y en ait certains qui déchirent leur mère. Mais pour le coup je n’aurais pas pu dormir ce weekend sans vous avoir touché deux mots à propos du premier EP de Klangfeld.

Klangfeld est le bébé de Veit Blümlhuber, un Bavarois basé à Paris, et de ses 3 compères französisch : un guitariste (William Masson), un bassiste (Stéphane Leteurtois) et une batteuse (Aurélie Agullo). Une formation classique pour un groupe de rock qui puise ses influences dans la musique rock & folk™ des années 90.

Difficile à l’écoute de « Focus » et « Another » de ne pas ressentir l’impression de se retrouver musicalement vingt ans en arrière : le riff de guitare, la voix, les choeurs, l’écho, tout me ramène à Soundgarden ou Alice in Chains, avec un petit quelque chose des Red Hot, sûrement la basse et la batterie, méchamment groovy tout du long. Si vous aimez les groupes sus-cités, vous allez vous retrouver dans votre zone de confort à l’écoute des deux premiers morceaux de cet EP, à vous de voir si la sauce prend ou non !

Une jolie ballade folk (« Black Star »), un mastodonte folk-rock à la Pearl Jam pleine de réverb’ comme j’aime (« 5000 Miles ») et une dernière déflagration grungy (« The Howling ») un peu moins inspirée que les deux premières à mon goût et boum, c’est fini.

Alors certes, reprendre si clairement les codes musicaux des années 90, c’est pas tout à fait ce qui est à la mode en ce moment. Les années 90 me paraissent trop proches pour qualifier la musique de Klangfeld comme rétro, dans le bon sens du terme. Mais c’est pourtant bien le sentiment que leur musique me procure, un agréable retour à une époque où les cheveux des mecs étaient longs et crades et les riffs de guitares étaient en chêne massif.

Vous avez compris maintenant pourquoi il fallait que je vous parle de cet EP : cliquez ci-dessous pour vous faire une idée !

Ecouter Klangfeld EP sur Bandcamp

Pas de commentaires

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :