Le retour de Tricky : le verdict

  • 11 juillet 2008
  • Par Eddie

Tricky - Knowle West Boy Knowle West Boy (LP)

par Tricky

(Domino Records – 2008)

Album 3 étoiles

« Le retour gagnant de l’enfant terrible de Bristol »

Je vous en parlais il y a à peu près 1 mois en évoquant la sortie de Knowle West Boy, le très attendu nouvel album d’un des maîtres du trip hop, Tricky. Le CD est arrivé dans les bacs lundi et vous imaginez bien que j’ai sauté dessus. Très attendu disais-je car depuis 10 ans, Tricky n’a rien fait de particulièrement bon. Son album Maxinquaye lui a valu la gloire instantanée et une entrée tonitruante dans la Cour des Grands. Mais le natif de Bristol, du quartier de Knowle West précisément, a eu l’air, musicalement, de se reposer sur ses lauriers. Long passage à vide et voici son retour.

Alors, qu’est-ce que ça donne ?

Et bien Tricky ne déçoit plus. Je vous renvoie à mon précédent billet pour une description du bonhomme ainsi que des extraits de ces précédents opus. Celui-ci tient pour une fois toutes ses promesses, sans pour autant marquer une progression spectaculaire. Ce n’est pas un chef-d’oeuvre, c’est « juste » un excellent album de Tricky, de la classe de Maxinquaye, sans l’effet surprise inhérent à un premier album. Toutefois bien meilleur que ce qu’il a pu produire ces 10 dernière années. Il revient, comme Beck, dont je vous parlais il y a 2 jours, avec un album éclectique, ce qui n’est pas étonnant, merde, c’est Tricky quand même, très bien produit.

« Puppy Toy » ouvre magnifiquement l’album, c’est un titre d’ouverture du genre qu’on se dit « Ah, ça sent l’excellent album », vous voyez c’que j’veux dire ? Terrrrriblement accrocheur, le rappeur (ouais, c’est un rappeur, sauf que c’est autre chose que MC Solaar, qui, excusez-moi l’expression, est méchamment parti en cacahuètes avec son rock sans intérêt) s’est mis au piano, entouré d’une contrebasse à la Tom Waits. Tout au long de l’album, Tricky séduit, surprend. Jamais la même ambiance, une atmosphère changeant de piste en piste.. Reggae à la Sean Paul sur « Bacative » et « Baligaga », carrément rock sur « Council Estate » et « C’Mon Baby », reprise excellente de « Slow » de Kylie Minogue, méconnaissable (cette version est bien meilleure que l’originale, d’ailleurs).

Complètement différentes, les mélodies de « Joseph » et « Past Mistake » (chanson « de rupture », chantée en duo avec la fille avec laquelle Tricky était en train de rompre au moment de l’enregistrement) (dingue) sont d’aussi bonne facture que celles qui avaient fait le succès de Maxinquaye, Tricky étant bien aidé tout au long de l’album par les vocalistes Alison Goldfrapp et Martina Topley-Bird. Des violons se greffent à l’énorme flow du rappeur sur « Coalition »…

Toutes les pistes ne se valent pas, je suis assez sévère avec des chansons comme « Veronika » ou « Far Away » qui manquent d’originalité, c’est un peu du déjà-entendu. Mais globalement, les 11 autres pistes sont très enthousiasmantes, on sent un Tricky libre (nouveau label), vivant, conscient de son époque, conscient de ce qu’il est. « Knowle West Boy » ressemble à une remise en cause musicale, un retour aux racines, à l’essentiel, à l’essence du trip-hop, et le moins qu’on puisse dire c’est que Tricky est de nouveau dans la bonne direction !

4 étoiles

Dans mon premier article sur Tricky je vous avais filé une vidéo de l’émission « Esprits Libres » (qui n’existe plus il me semble) où le bristolien interprété un extrait que je n’avais pas identifié, et bien c’est « Puppy Toy », et le voici de nouveau (car la vidéo que je vous avais filé dans l’autre article est décédée également) :

Et voici le clip de « Council Estate » :

Et si vous n’avez jamais entendu Maxinquaye, voici « Black Steel » et « Hell Is Round the Corner » :

Tricky sur Deezer. (mais pas « Knowle West Boy »)
Tricky a un site officiel.
Tricky n’a pas de MySpace, mais ses fans oui.

Il y a 0 commentaires.

  1. Pingback: www.fuzz.fr

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :