THE FEELING OF LOVE – Reward Your Grace (2013)

THE FEELING OF LOVE
Reward Your Grace

(Born Bad Records, 2013)

par Maxime B.

« 10 songs about love, trichophagia, jealousy, breakup, castration, music, mothers, and Julee Cruise. » C’est le groupe lui-même qui décrit la chose de la sorte, et si jamais cela ne suffisait pas à vous convaincre de jeter un œil sur le dernier album de The Feeling Of Love sorti le 4 avril dernier, sachez que ce groupe originaire de Metz est signé chez Born Bad Records – ce qui est bien évidemment un gage de qualité dans la mesure où l’on a tout simplement affaire à l’un des meilleurs labels français actuels. Et puis si cela ne vous convainc toujours pas –ou que la jolie pochette de l’objet vous fait définitivement trop flipper- cette chronique a pour but de vous faire comprendre que vous feriez mieux de l’écouter, puisqu’il est rudement bien fichu. Voilà.

Reward Your Grace, donc, est le second album des français de The Feeling Of Love qui nous avaient déjà habitués à nous ravir les esgourdes avec « Dissolve Me », sorti sur le même label en avril 2011. En quelques mots leur premier essai (très réussi) donnait essentiellement dans le psychédélique-krautrock-garage à tonalités pas spécialement joyeuses ni optimistes. Pour leur deuxième album, The Feeling Of Love parviennent à réaliser ce que peu réussissent à faire, c’est-à-dire prendre les bases d’envolées psychédéliques qui traînaient sur toute la durée de leurs premières créations, tout en se renouvelant de manière assez formidable et en livrant quelque chose d’en fin de compte tout à fait différent. C’est très certainement le résultat de leurs fréquentations de ces deux dernières années (toute la bande de Frisco, White Fence en tête), mais leur son en est ressorti bien plus abouti et tend désormais vers des sonorités que l’on n’osait même pas imaginer en écoutant ce à quoi ils s’adonnaient à leurs débuts, du type pop psyché années 60/70.

L’album s’ouvre pourtant sur un titre qui s’inscrit davantage dans la durée de « Dissolve Me », avec toutefois un côté plus grandiloquent, aérien, totalement planant et finalement pas mal dans la veine de groupes comme Spacemen 3 (et du coup également dans le genre de tous les projets qui en ont découlé, logique). C’est à partir de « I Could Be Better Than You But I Don’t Wanna Change » qu’apparaît le renouvellement dont j’vous causais précédemment.

C’est justement ce qu’il y a d’assez prodigieux sur Reward Your Grace, c’est que les Feeling Of Love ont réussi à conserver leurs bases instrumentales oppressantes, distordues, et à la limite du mystique tout en y ajoutant des sonorités bien plus pop, notamment au niveau des synthés mais aussi et surtout du chant qui prend désormais des accents adolescents (ce qui diffère plutôt carrément de ce que l’on avait pu entendre sur « Dissolve Me »). Les mélodies du chant sont d’ailleurs du genre à vous prendre sévèrement la tête (dans le bon sens) et l’on y dénote une chose assez captivante qui fait que, sans trop savoir pourquoi, on ne peut s’empêcher de les réécouter. C’est par exemple le cas de ce couplet de « I’m Leaving You Today » qui relèverait presque du génie, ou le refrain tout con mais qui s’imprègne méchamment dans votre tête de « You’re My Lullaby ». Ces passages plus optimistes sont régulièrement entrecoupés de parties instrumentales qui s’enfuient vers des sommets de psychédélismes plus sombres, mais toujours aussi réussis. Le côté garage réapparaît également fréquemment au fil de l’album, sans trop prévenir (« I Want You – Just Like An Ambulance », ce passage bien énervé de 1 :18 à 1 :30 approximativement sur le dernier titre, « I Want To Be The Last Song / You Hear Before You Die » qui me fait carrément penser à du Thee Oh Sees et consort dans l’esprit).

Reward Your Grace est en définitive un très bon album. Peut-être pas encore un grand album, mais un album important puisqu’avec lui, le groupe initie un virage intéressant et laisse entrevoir un potentiel assez dingue.

Ecouter et acheter l’album sur Bandcamp

Il y a 2 commentaires.

  1. Ce n’est pas le deuxième mais le quatrième album du groupe. « PETITE TU ES UN HIT » et « OK JUDGE REVIVAL » sont respectivement les premier et second album du groupe. Ils sont écoutables sur leur bandcamp : http://thefeelingoflove.bandcamp.com

  2. Mais oui, biensur que c’est un grand album, français du moins, et largement aussi bon que la plupart des « leaders » anglosaxon. Si un autre album français sonne aussi bien que celui là, je veux bien le connaître…

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :