RAMONES, sniffeurs de colle

  • 25 août 2008
  • Par Eddie

Ramones - Ramones Ramones (LP)

par Ramones

14 tracks – Sire Records – 1976

Chef-d'œuvre

“Le meilleur groupe de punk de tout l’univers”

Rien qu’en regardant la pochette de l’album, j’ai des frissons. C’est très certainement disproportionné, mais le premier album des Ramones a été une claque gigantesque. Comme je l’explique dans ma profession de foi, j’aime qu’un disque ait mûri dans mes cages à miel pour en parler avec un regard plus ou moins objectif. Mais dans le cas des Ramones, ça va être compliqué. Dès que “Blitzkrieg Bop” se met en route, j’ai de nouveau 14 ans. Comment voulez-vous avoir un regard objectif ?!

Comprenez-moi : Ramones est le premier album de punk que j’ai écouté et aujourd’hui encore je le considère comme le plus grand album de punk de tous les temps. Enregistré rapidement après l’arrivée du groupe dans la maison de disques des Stein, Sire Records, ils ont réussi à capter l’essentiel de ce qu’ils produisaient au CBGB’s, club new-yorkais où ils ont fait leurs débuts sur scène, calamiteux certes, mais le son était là, la révolution était lancée et le premier groupe de punk était né !

Ok, ils n’ont pas “inventé” le punk. Mais ce furent les premiers à enregistrer un album tout en sachant qu’ils ne savaient pas jouer. Partitions de batterie piquées aux Beatles et à Cream, lignes de basse qui pourraient être jouées par un orang-outan manchot, riffs de guitare hypnotisants, paroles qui n’ont aucun intérêt propre, et pourtant tout est là.

Démarrant à 400 à l’heure avec “Blitzkrieg Bop”, ils ne ralentiront plus jamais le rythme. Rapide, stupide, simple, primitif, on ne sait pas faire plus de 3 accords mais on s’en fout, on joue vite, très vite, fort, très fort, c’est tout. Aucune des chansons de Ramones ne dure plus de 2 minutes 30, la grosse majorité en font moins de 2, c’est du pur déchaînement adolescent. Aucune sophistication – connaissaient-ils ce mot à l’époque -, quasiment aucunes influences… Et pourtant, et pourtant au milieu de cette apparente stupidité adolescente, il y a du pur génie, une musique qui va influencer des milliers de groupes, qui va fonder un genre, tout en en étant l’apothéose.

Même nom – choisi par Dee Dee, le bassiste, en référence à un pseudonyme utilisé par Paul McCartney, “Paul Ramone” -, vestes en cuir et jeans troués, disciplinés et très productifs (ils enregistreront 3 albums en 1977, dont un double-album live), les Ramones ne seront pas longtemps ignorés par la presse et une fois l’onde de choc passée, c’est le succès pour les 4 new-yorkais. 22 années de tournée non-stop, 2 263 concerts, 14 albums studios.

Johnny Ramone (guitare) est le père-poule du groupe, veillant à ce que la drogue et l’alcool ne viennent pas perturber la cohésion du groupe. Joey Ramone (voix) est un timide romantique à la voix incroyablement claire, loin des clichés des chanteurs punks. Dee Dee Ramone (basse) c’est le type qui aurait tourné mal s’il n’y avait pas eu le groupe, et qui tournera effectivement mal après la fin du groupe, tombant pour de bon dans l’héroïne. Tommy Ramone (batteur/manager) est l’ingénieur, celui qui a le plus de relations à l’époque de la création du groupe (il possède un studio d’enregistrement) et qui fera jouer les Ramones au CBGB’s, que tout amateur de punk aurait voulu fréquenter entre 1975 et 1976 pour assister à une des plus grandes évolutions du rock ‘n roll.

Classique, indémodable, intemporel, un diamant brut, des gosses sniffeurs de colle, les Ramones, quoi.

Ci-dessous l’album en version deluxe et une performance live de “Sheena Is a Punk Rocker” à Hambourg, chanson qui se trouve sur l’album “Rocket To Russia” (1977).


Ce disque fait vraiment partie des albums à posséder dans sa discothèque, j’vous conseille la version “Expanded” qui contient des versions démos énormissimes.

Acheter l’album : AmazonFnac (pour une fois le prix n’est pas dément)

Tracklist : 1. Blitzkrieg Bop | 2. Beat On The Brat | 3. Judy Is A Punk | 4. I Wanna Be Your Boyfriend | 5. Chain Saw | 6. Now I Wanna Sniff Some Glue | 7. I Don’t Wanna Go Down To The Basement | 8. Loudmouth | 9. Havana Affair | 10. Listen to My Heart | 11. 53rd & 3rd | 12. Let’s Dance | 13. I Don’t Wanna Walk Around With You | 14. Today Your Love, Tomorrow The World

Site officiel : http://www.ramones.com/

Il y a 3 commentaires.

  1. Alors là, vraiment, j’approuve. Je suis fan des Ramones. Et c’est vrai que toutes les chansons sont tout ce qu’il y a de plus simplistes : presque aucun solo, que de la bonne rythmique, bref, génial.
    Dommage que tu n’aies pas parlé cependant des autres membres du groupe : CJ (dans le groupe Bad Chopper aussi il me semble), Marky, et aussi Richie, qui ont quand même joués un rôle important dans l’histoire de ce groupe fabuleux, malgré le fait qu’ils soient moins populaires.

    En tout cas bravo, belle sélection et bonne notation ! :)

  2. I wanna be sedated, the KKK took my baby away, Sheena is a punk rocker… que de supers souvenirs du début du punk !

  3. j’approuve,le seul groupe qui me fait chialer tellement c’est beau,35 ans apres les avoir connus je continu
    de les ecouter presque tous les jours,i believe in miracles et bien d’autres,sans les ramones le monde ne serais pas le mm,et moi je ne serais pas ce que je suis,ils ont influence ma vie

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :