Bob Dylan – Conférence de presse de San Francisco (1965)

  • 17 février 2009
  • Par Eddie

Vidéoh!

La fameuse conférence de pressede 1965 à San Francisco… Celle qui figure dans le film I’m Not Here de Todd Haynes, celle qui est cultissime pour tous les fans de Bob Dylan et la seule conférence de presse d’un des plus grands artistes de tous les temps qui ait été diffusée dans son intégralité.

Un petit point historique s’impose. 1965 fut une année charnière pour le poète. Il a seulement 24 ans et de chanteur folk classique à la Woody Guthrie aux jean troués et chemises informes, il devient une star folk-rock et change complètement sa garde-robe pour porter ces fameuses lunettes noires (qu’il a exceptionnellement enlevé pour l’occasion) et des botillons à la Beatles. Son discours change aussi, ses interviews deviennent complètement surréalistes, il traîne et rigole avec des éminences grises comme Allen Ginsberg (qui se trouve à cette conférence avec sa magnifique barbe) et surtout, SURTOUT: il passe du côté obscur de la folk de l’époque, il passe à l’électrique avec la face A de son album Bringing It All Back Home (le premier single sera « Subterranean Homesick Blues » et sur la face B on retrouve « It’s Alright Ma », « It’s All Over Now Baby Blue » ou encore « Mr Tambourine » ici interprétée un an avant les événements du paragraphe suivant, au même endroit).

Le 25 juillet 1965, il quitte la scène du Newport Folk Festival après 3 chansons (dont « Maggie’s Farm ») après qu’une partie (et seulement une partie, peut-être même une toute petite, certains disent même que c’était juste parce que le son était merdique) de la salle l’ait sifflé tandis que l’autre l’applaudissait. Cet incident aura des conséquences gigantesques pour le folk et le rock.

Toujours en juillet 1965, Dylan sort « Like a Rolling Stone » (la plus grande chanson de tous les temps selon un certain magazine) en préambule à l’album Highway 61 Revisited (le plus grand album des années 1960 selon un certain blogzine) dont Dylan lui-même dira : « Je ne suis pas capable de faire un album aussi bon que celui-là ».

Dylan part en tournée et se confronte à un public en partie hostile. C’est lors d’un de ces concerts qu’un spectateur cria : « Judas ! » auquel Dylan répondit : « I don’t believe you.. You’re a liar » avant d’enchaîner sur Like a Rolling Stone qui était devenu un succès commercial colossal. En novembre, il se marie à Sara Lownds, une ex-mannequin (ils resteront mariés 12 ans ; dans le film I’m Not Here, le rôle de Sara est joué par Charlotte Gainsbourg). Un de ses amis présent à la cérémonie déclarera qu’immédiatement après le mariage il Dylan affirmait dans une conversation qu’il n’était pas marié.

Et le 3 décembre 1965 a lieu cette conférence à San Francisco lors d’une tournée de 5 concerts dans la région. Difficile de dire dans quel état d’esprit se trouve Bob Dylan. Physiquement, il a l’air anémique, très frêle, sa voix est à peine audible par moments. Ses réponses sont parfois complètement surréalistes, lui-même s’en rend compte comme lorsqu’il répond à une question sur la définition de sa philosophie : « I don’t think anything planned ever turns out the way you want it–not that this means anything. ».

Cette conférence de presse est immensément intéressante et fascinante. Si vous vous intéressez au personnage, et si vous vous débrouillez bien en anglais. J’ai dû m’y reprendre parfois à plusieurs reprises pour comprendre une réponse ou une question, mais ça vaut vraiment le coup !

J’ai donc trouvé l’intégralité de cette conférence sur YouTube, divisée en 6 parties et compilées dans le lecteur ci-dessous.

Pour le plein-écran, cliquez ici.

« %link‘, ‘%title‘, TRUE); ?>
%link »‘, ‘%title‘, TRUE); ?>

Combien d’étoiles pour cette vidéo ?
[ratings]

Il y a 3 commentaires.

  1. Ce serait d’la balle sous-titré mais bon c’est un gros boulot. Je vais me contenter d’apprécier le sourire de Bobby :-)

  2. Il est trop fascinant ! Cette façon détachée, presque rêveur de répondre au question est géniaaaaal.

    Tout le monde lui suce les boules, tout en riant naïvement à ses réponses.

    Enfin merci pour la vidéo :)

  3. Mon Dieu! C’est définitivement le meilleur artiste du monde entier.
    Piouf
    Il est dingue

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :