Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Non, les années 80, ce n’est pas que le disco et toute les merdes déversées par tonnes par vos radios. Les années 80 sont celles de la scène alternative américaine qui, sous les années Reagan, va produire les meilleures albums de la décennie. Les années 80 sont pour moi celles d’une créativité extrême, d’une rébellion contre tous les dogmes, plus encore que dans les années 70. Ces 25 albums n’ont pas forcément connu un grand succès à l’époque de leur sortie, mais ont tous eu, grâce à leur génie et leur puissance, influencé tout ce qui se fit de musical ensuite. Vous noterez sûrement l’absence de Kraftwerk dans ce classement, la raison est simple, Computer World m’emmerde profondément, mais si je lui reconnais toutes les autres qualités qu’on lui attribue habituellement, ainsi que son immense influence, mais c’est juste qu’il ne me touche absolument pas, contrairement aux 25 disques suivants.

25. The Fall – This Nation’s Saving Grace (85)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Le 9ème album du groupe anglais de post-punk est aussi leur meilleur. Mélodiquement, The Fall atteint des sommets. Indémodable, ce disque est un des piliers du post-punk. Efficace de bout en bout, reposant sur des accords que j’qualifierai de « simples », mais qui touche l’auditrice instantanément. Le chef-d’oeuvre du groupe !

24. Jane’s Addiction – Nothing’s Shocking (88)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

« 2 femmes à poil avec la tête en feu, non, vous ne vous trompez pas, Jane’s Addiction est bien un groupe de hard rock, et Nothing’s Shocking leur premier album studio, produit par la Warner. Le groupe de Los Angeles est un des premiers groupes du mouvement “rock alternatif” à avoir, d’une part, signé avec une major, et d’autre part à connaître un grand succès populaire (et donc commercial) … »

LIRE LA SUITE…

23. The Pogues – Rum, Sodomy and the Lash (85)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

« “Le rhum, la sodomie et le fouet”, quel titre ! Souvent attribuée à tort au grand héros britannique Winston Churchill, cette expression servit à décrire les seuls traditions ayant cours dans la marine anglaise. Reprise par les Pogues pour leur second et meilleur album, illustrée par le “Radeau de la Méduse” de Géricault – les têtes des membres du groupe étant été placées sur celles des personnages du tableau – elle ne décrit pas exactement le style de vie des Pogues (pour le rhum, ça c’est sûr, les deux autres, je ne sais pas, et je ne préfère pas savoir) ou le contenu de leurs paroles, mais a le mérite de planter le décor. »

LIRE LA SUITE…

22. Minutemen – Double Nickels on the Dime (84)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Le meilleur album de punk-rock des années 80. Mêlant des éléments de funk, de jazz, de spoken word et une méga-dose de punk : une seule chanson dure plus de 3 minutes, ce qui est assez dommage, tant chaque chanson est excellente. Rempli d’expérimentations, ce disque est une réussite sur toute la ligne.

21. Violent Femmes – Violent Femmes (82)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Un des albums les plus sous-estimés à sa sortie, qui possède pourtant une tripotée de titres tout simplement magiques. Paradoxalement, le disque sonne terriblement amateur : les Violent Femmes balancent un folk-rock brut, naïf, rebelle, punk, bref, la bande-son parfaite de tout adolescent. Chemin faisant, la plupart des titres de ce premier album sont devenus des standards incontournables.

20. Cocteau Twins – Treasure (84)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Ze album de la dream pop. La voix de sirène de Elisabeth Frazer fait des merveilles. Et lorsqu’ils s’agit de recréer des ambiances de rêves, aussi difficile soit-il, les Cocteau Twins y parviennent. Mystérieux, époustouflant, saisissant, spatial… Et je pourrais multiplier les adjectifs à l’infini, toujours est-il que ce disque est tout à fait marquant si on sait l’écouter dans de bonnes conditions (ie : pas dans le métro). D’une grande maturité et d’une grand cohésion, ce disque est le meilleur des Ecossais, de très loin.

19. AC/DC – Back in Black (80)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Le monument du groupe Australien, tout ce qui fait qu’on ne peut qu’aimer ce groupe : voix stridente, riffs imparables, batterie puissante, une vraie collection d’hymnes, du hard-rock absolument parfait, indémodable, jouissif sur chaque piste, de « Hell’s Bells » à « Rock ‘N Roll Ain’t Noise Pollution », un déchaînement électrique mammouthesque. Ouais, mammouthesque.

18. Motörhead – Ace of Spades (80)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Si Back in Black est mammouthesque, Ace of Spades est un tyrannosaure qui vous fonce dessus à toute allure et que vous vous prenez en pleine tronche le sourire aux lèvres. Ou quelque chose du même genre. Si vous devez écoute un seul album de métal, c’est celui-là. Sauvage, dingue, brut de décoffrage et légendaire, avec des paroles à hurler et des riffs de guitare à air-jouer, Ace of Space est le plus proche synonyme de « tuerie ».

17. Public Enemy – It Takes Nation Of Millions To Hold Us Back (88)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

L’album qui a redéfini les règles du hip-hop. Un des disques les plus influents de tous les temps. Mélangeant des éléments de hard funk, de free jazz, complètement révolutionnaire, terriblement intelligent. Sérieusement, les paroles de ce disque sont parmi les meilleures que vous pourrez trouver. S’attaquant à tous les sujets politiques et sociaux de l’époque, ce disque va marquer toute une génération, et tout un style, grâce aux expérimentations de Chuck D, Flavor Flav et Terminator X. Indispensable.

16. Tracy Chapman – Tracy Chapman (88)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Un petit bout de femme, une guitare, une voix, et des paroles à forte charge en critiques de la politique et de la société de l’Amérique de Bush, c’est le premier éponyme album de Tracy Chapman. Relançant la mode des auteures-compositrices-interprètes, elle livre avec ce disque une collection de chansons qui feraient frémir absolument n’importe qui. De la folk qui frappe immédiatement grâce à l’écriture passionnée de Tracy Chapman et sa voix, qui n’est pas une « grande » voix, mais qui émeut sans aucune difficulté.

15. The Police – Synchronicity (83)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Le dernier album du groupe de Sting est aussi le plus achevé, et, avec le Thriller, le meilleur album de pop de la décennie. Mis à part l’horrible « Mother », les mélodies aux influences africaines sont parfaitement efficaces, Sting nous sort ses meilleures paroles, et le tout donne un album d’une incroyable cohésion (quand on sait que le groupe se séparera au terme de l’énorme tournée qui suivra), et un classique indiscutable.

14. Tom Waits – Rain Dogs (85) 
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Ce monsieur Waits a tout du personnage culte : il fait de la musique comme personne, l’enregistre comme personne, écrit comme personne, chante comme personne… Il expérimente, toujours, et Rain Dogs est son plus grand succès. À peu près chacun des 19 titres appartient à un style musical différent. Difficilement qualifiable, ce disque est un des rares de Tom Waits que j’apprécie du début à la fin, sans perte en route une goutte d’intérêt. Cet album est tout simplement fascinant.

13. Prince & The Revolution – Purple Rain OST (84)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Le film et l’album qui firent de Prince une superstar, comme prévu si j’ose dire. Car il en fallait de l’ambition pour créer un tel album. 9 chansons seulement, mais quelles chansons ! Evidemment il y a le légendaire et épique « Purple Rain », mais « Let’s Go Crazy », « When Doves Cry », « I Would Die 4 U », « Baby I’m A Star », « Darling Nikki » sont des chef-d’oeuvres, et tout l’album, mélangeant des éléments de funk, heavy metal, pop, rock est im-mense, parfaitement construit, avec un Prince au sommet de sa créativité et de sa démesure. 

12. U2 – The Joshua Tree (87)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Rarement un disque aura réussi à imposer autant d’hymnes : « With Or Without You », « Where The Streets Have No Name », « I Still Haven’t Found What I’m Looking For », « Bullet The Blue Sky », ces titres parlent d’eux même puisqu’ils sont dans toutes les têtes. The Joshua Tree est un album très sombre, très « américain », et consacre Bono comme un des grands paroliers de ces vingt dernières années, très clairement. Ce disque est également le seul de U2 que j’apprécie pleinement, ce qui n’est pas rien !

11. Beastie Boys – Paul’s Boutique (89)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Le plus grand album de rap que j’ai pu écouté. Le genre d’album qu’il faut écouter une bonne centaine de fois pour saisir toute sa grandeur. Les New-Yorkais se sont exilés à Los Angeles pour enregistrer un disque d’une créativité époustouflante, d’une puissance rarement atteinte, fermant la bouche aux critiques qui les déclaraient morts après le succès de Licensed to Ill, leur premier album. Incroyablement riche, ce disque est une véritable oeuvre d’art, d’une densité et d’une maturité folle.

10. Nine Inch Nails – Pretty Hate Machine (89)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Le meilleur album de NIN à ce jour, et très certainement mon disque préféré de rock « industriel », est aussi le premier du groupe de Trent Reznor, grand manitou du genre. Complètement unique, accrocheur, innovant et très souvent copié (notamment par les groupes métal), PHM est aussi l’album le plus « accessible » du groupe, bref, indispensable pour comprendre comment la musique a évolué pendant les 2 décennies qui suivirent. Cultissime.

9. The Jesus And Mary Chain – Psychocandy (85)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

« The Jesus And Mary Chain restera pour moi une énigme : comment peuvent-ils combiner des mélodies à la Beach Boys dans un son noisy mélangeant post-punk, garage rock et tous les autres styles qui vous triturent les cages à miel et vous font vibrer les tripes jusqu’à ce qu’elles tombent en poussière, un Velvet Underground encore plus torturé, et faire que le tout sonne admirablement beau et, oserais-je le dire ?, harmonieux. Ce groupe touche tout le monde : réaction de haine ou réaction d’amour, mais réaction toujours. Psychocandy est le premier album du groupe, et je l’aime. »

LIRE LA SUITE…

8. Michael Jackson – Thriller (82)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

« L’album le plus vendu de l’Histoire. C’est quand même quelque chose. On ne sait pas trop combien de disques ont été vendu, on avance parfois le chiffre de 100 millions. Thriller a un peu changé le monde. Je ne saurais pas vraiment dire si ce fut plus en bien qu’en mal. Car oui, le sixième album solo de Michael Jackson, n’a pas qu’une dimension purement musicale, et, une fois n’est pas coutume, il convient de parler du grand chambardement qu’a occasionné sa sortie le 30 novembre 1982. Thriller est un album très bizarre, complètement unique, d’autant plus dans la fragile industrie du disque de l’époque. Chaque piste est un tube interplanétaire, chacune pour des raisons différentes. »

LIRE LA SUITE…

7. The Cure – Disintegration (89)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

« J’étais un peu jeune entre 1989 et 1995 donc je ne peux pas dire un truc du genre “Aaaah, on a tous eu envie d’avoir la même coupe de cheveux que Robert Smith”, mais je peux quand même vous dire que j’ai un poster du même Robert Smith dans la chambre de la maison familiale depuis environ 5 ans – celui avec écrit “Why Can’t I Be You” – et que NON je n’ai jamais eu envie d’avoir la même coupe de cheveux qu’on croirait tout droite sortie d’un film de Tim Burton. Toutefois Disintegration, sorti l’année de ma naissance, reste un de mes albums favoris, insensible au temps, toujours fabuleusement beau et sombre, chef-d’oeuvre de la cold wave. Disintegration est également l’album le plus connu de The Cure. Ce pourrait être complètement inutile de le rappeler si ce n’était pas également le meilleur, ce qui est plutôt rare. »

LIRE LA SUITE…

6. Guns N’ Roses – Appetite For Destruction (87)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

« Longtemps j’ai complètement occulté l’existence des Guns ‘N’ Roses, je les plaçais plus ou moins inconsciemment aux côtés de Bon Jovi – oui je sais, honte sur moi, mais ça arrive – et suis donc longtemps passée à côté de cette fantastique tuerie. J’ai récemment remis la main sur Appetite For Destruction et il faut bien avouer que la tracklist fait penser à un best-of, tant il y a de titres devenus quasi-instantanément cultes.Ah, j’ai aussi oublié de vous dire qu’il s’agit du premier album du groupe. Vous comprenez l’excitation de certains, et de certaines…, lors de l’émergence d’un groupe de rock, on est véritablement obsédés par la possibilité de passer à côté d’un de ces groupes à côté desquels sont passés des tas de gens à l’époque de la sortie de leur premier disque et qui aujourd’hui sont cultissimes. Ce ne fut pas le cas pour Appetite For Destruction qui s’est vendu à plus de 28 millions d’exemplaires et est arrivé en tête de tout un tas de charts très rapidement. Les raisons sont multiples et équivalentes. »

LIRE LA SUITE…

5. Talking Heads – Remain in Light (80)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

Le voilà le grand album de la new-wave et du post-punk, mélant des rythmes africains, une énergie funk, un hypnotisme tout joydivisionesque et l’écriture incroyable de David Byrne, tout cela forme l’album de rock le plus inventif de la décennie, tellement original qu’il en est parfois déroutant. « Once In A Lifetime » est une des plus belles chansons jamais écrites, et Remain In Light un disque qui arrive encore à me surprendre, même après un bon demi-millier d’écoutes.

4. Joy Division – Closer (80)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

C’est dur de parler de Joy Division. J’ai vainement essayé de faire une chronique entière sur ce disque, mais en la relisant, je la trouvais particulièrement fade. Je crois que ce groupe, et surtout son leader, Ian Curtis, m’impressionnent encore trop. Chef d’oeuvre de noirceur, chaotique, important… Closer est d’une rare puissance, il sonne comme un requiem, un truc intouchable, même pour analyse, un disque que j’écoute relativement peu, ce qui est heureux, car cela signifie souvent que ça va mal.

 3. Pixies – Doolittle (88)
Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

« Avec Sonic Youth, les Pixies sont le groupe qui a le plus influencé la musique alternative et indépendante des 20 dernières années, et plus certainement après la sortie de Doolittle, leur second album studio, et leur meilleur disque à ce jour. Rarement un disque aura été aussi jouissif, divertissant et surréaliste, tout en abordant des thèmes aussi durs que la torture, la mort, et autres catastrophes variées. Doolittle est un album tout simplement incroyable. Il s’apprécie comme un bon film déjanté de Tarantino ou Dupontel. Les cauchemars insensés de Frank Black forment un scénario sans queue ni tête, mis en musique avec la volonté revendiquée de divertir l’auditeur et l’auditrice juqu’au point de non-retour. De l’hymne “Debaser” à l’apocalyptique “Gouge Away”, tout est affaire de plaisir furieux qui s’apprécie en dose quotidienne. Sérieusement, quoi de mieux que “Wave of Mutilation” pour bien débuter la journée ? Personnellement, je ne vois pas. D’ailleurs si je savais me servir de mon portable je la mettrai en réveil. »

LIRE LA SUITE…

2. The Smiths – The Queen Is Dead (86)                  

Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

« Les Smiths ont-ils sauvé le rock ? Les années 1980, malgré mon obsession à encenser tout ce qui s’y est fait, et à démentir les appellations péjoratives pour la musique de l’époque, ces années furent dans l’ensemble assez horribles pour la musique, et notamment pour le rock. Les ondes étaient saturées de pop synthétisée à mort, et de toute une tripotée de tortures auditives en tous genres. C’est pourtant pendant ces années que le rock alternatif est né, le post-punk également, et ce que je considère comme la deuxième naissance du rock. Au centre de ce phénomène, trois groupes majeurs, Sonic Youth, les Pixies et les majestueux Smiths et cet album, The Queen Is Dead, leur chef-d’oeuvre. »

LIRE LA SUITE…

1. Sonic Youth – Daydream Nation (88)                  

Les 25 meilleurs albums des années 1980 image photo pochette cover

« Si vous êtes de ceux ou celles qui pensent que les années 80 furent un “âge noir” pour la musique, vous vous mettez le doigt dans l’oeil jusqu’à un point que vous n’imaginez pas encore. S’il fallait retenir un seul disque de cette période, ce serait le Daydream Nation de Sonic Youth, sorti en 1988, véritable pierre angulaire de la musique alternative mondiale. Typiquement un de ces albums dont on se dit à la première écoute : “Ouais, bon, c’est pas si terrible” et qui révèle toute sa majestuosité au fil des écoutes. Les fans inconditionnels de Sonic Youth – dont les deux chanteurs, Kim Gordon et Thurston Moore, sont toujours l’objet d’un véritable culte – ne doivent pas m’en vouloir. Oui, à la première écoute de Daydream Nation j’ai pensé “Ouais, bon, c’est pas si terrible”. Souvenez-vous ne votre première écoute, et si vous avez été frappé-e-s tout de suite pas la structure parfaite de l’album, la manière qu’il a de manier la musique alternative et expérimentale pour donner un son si magnifique qu’il vous décourage à jamais de vouloir songer essayer de faire quelque chose d’aussi bon. »

LIRE LA SUITE…