Petit guide de la découverte musicale sur Internet image photo pochette cover

Comment ne pas introduire cet article par une généralité ? Le Web est la plus grande médiathèque de l’Univers. Seulement plus c’est grand, plus c’est compliqué de trouver des choses vraiment intéressantes. Cet article a pour objectif de vous expliquer comment je fais pour m’y retrouver et découvrir et avaler de bonnes choses tous les jours ou presque. Ce n’est donc évidemment pas exhaustif, et vous êtes les bienvenus pour indiquer dans les commentaires les outils et sites que vous utilisez pour découvrir de la musique en ligne !

Deux qualités sont nécessaires à mon sens pour découvrir plein de nouvelles choses sur le web : être ouvert(e) d’esprit et aventureux(se). Si vous avez ces deux qualités, alors lisez ce petit guide qui vous donnera quelques pistes pour satisfaire votre appétit de nouvelles musiques.

BLOGS & WEBZINES

Blogosphère, blogosphère… Ce terme désigne le petit monde des blogs. Tenus la plupart du temps par une seule personne, ils sont, de par leur nombre et leur diversité, une source de découvertes musicales absolument faramineuse.

Les audioblogs

Les audioblogs, comme leur nom l’indique, ne propose que du son, le plus souvent récent et sous format mp3. Certains se sont spécialisés dans un ou plusieurs styles, une ambiance, une certaine époque ou alors sont dans une démarche de « recherche de trésors perdus ».

Certains audioblogs sont plus généralistes ou fourre-tout, et ceux-là sont les plus sympas puisqu’en plus des choses récentes, on y découvre ou redécouvre des trucs plus anciens, parfois en dehors de toute mode ou bien délaissés par la hype. Par contre, beaucoup ne font que poster un maximum de chansons, sans faire de tri. En fait pas mal de blogs copient-collent ce qu’ils entendent sur d’autres blogs, donc au final ils se ressemblent un peu tous, et très peu ne sont vraiment dignes d’intérêt.

Avec l’essor de Tumblr, la plateforme de « microblogging » américaine, le partage rapide de musique s’est encore développé : le principe du « reblogging », qui permet en 2 clics de reposter un article sur son propre Tumblr, est un formidable moyen de diffusion et de buzz.

Personnellement, j’ai donc une liste d’audioblogs que je consulte de temps à autres, et je m’écoute tout ou partie de ce qu’ils ont publié depuis la dernière fois que je les ai visités.

L’autre moyen d’écouter le contenu des audioblogs est d’utiliser le site The Hype Machine : c’est un agrégateur de contenu, c’est-à-dire que leur système vient choper la musique publiée sur quelques centaines de blogs musicaux du monde entier, et vient les rendre écoutables sur leur site et leurs applications mobiles. L’onglet « Popular » permet de voir quels morceaux sont les plus bloggués et twittés en ce moment. Ils ont de nombreux filtres qui permettent d’arriver assez facilement à trouver des choses qui me plaisent, je consulte donc la Hype Machine régulièrement.

Ce site est ainsi un bon moyen de découvrir des audioblogs qui ont les mêmes goûts que vous pour les ajouter dans vos favoris ou votre Feedly.

Les autres blogs musicaux

En gros, les blogs un peu comme le mien, proposant… à peu près tout ce qui est proposable musicalement sur un site web. Ces blogs-ci tombent rarement dans le piège de proposer ce qui amène du trafic, car pour tenir un blog musical, il faut être passionné(e) et le bon goût vient généralement avec la passion.

1er conseil : suivre au moins un ou deux blogs généralistes, proposant tous les styles, tous les genres, tous les contenus. On a tous nos préférences, mais l’erreur serait de s’y cantonner. Si vous aimez particulièrement le hip-hop, suivez plusieurs blogs spécialisés, mais suivez aussi un ou deux blogs généralistes qui vous apporteront du son de différents horizons. Vous tomberez sur des choses qui ne vous plairont pas du tout du tout, mais il y a de bonnes chances que le ou la blogueuse vous fasse découvrir un truc que vous allez adorer et que vous n’auriez jamais découvert en ne suivant que des blogs spécialisés.

2ème conseil : apprenez l’anglais. Il y a finalement assez peu de blogs musicaux francophones, mais une fois que vous vous retrouvez à vous balader sur les interwebs américains et britanniques, vous découvrirez une blogosphère plus large et cela maximisera vos chances de tomber sur le ou les blogs qui deviendront pour vous des références. Comprendre la langue utilisée n’est pas une obligation (il suffit de cliquer sur les boutons « play » finalement), mais c’est quand même bien utile !

Les webzines

Je consulte beaucoup de webzines. Mais alors vraiment pas mal. Et ils sont presque tous anglophones.

Les webzines, ce sont en gros des blogs musicaux qui sont passés à un level supérieur, si vous aimez les métaphores Game Boy. Il y en a vraiment beaucoup et de qualité disons… variable. En ce qui concerne les webzines francophones, il vous suffit de taper « webzine musical » dans Google et de faire votre choix !

Le grand inconvénient des webzines, c’est qu’ils ont du mal à se faire une identité propre : ils se ressemblent tous ! De ce fait, il n’y a que 4 webzines qui me plaisent vraiment beaucoup et qui proposent beaucoup, beaucoup de bonnes choses : Pitchfork, Tiny Mix Tapes, Stereogum et Visual Music. Seul ce dernier est en français.

Beaucoup de webzines sont spécialisés dans un seul style de musique, donc le conseil de là-haut concernant les blogs vaut encore pour les webzines.

LES SITES DE STREAMING

Le streaming, c’est une méthode très sympathique qui permet de lire un fichier à mesure qu’il se télécharge. Pas de temps d’attente, pas de stockage direct sur votre disque dur.

Sites d’agrégation et de recommandations

J’en ai parlé précédemment, la Hype Machine est un site, que dis-je, un monstre, qui détecte les fichiers mp3s mis en ligne sur des blogs préalablement sélectionnés. Cette sélection est donc censée donner une image fidèle de ce qui est « hype » ou « à la mode » en ce moment. La Hype Machine est donc, vous vous en doutez, un outil assez dangereux, et il y a vraiment, vraiment beaucoup de choses vraiment merdiques (notamment la pléthore de remixes qui selon moi pollue le site).

Mais voilà, c’est un site incontournable car il gomme un peu la tendance à l’uniformisme des blogs en proposant un flux ininterrompu auquel il est très facile de devenir addict. C’est un gigantesque melting-pot, et le meilleur site pour découvrir des nouveautés récentes.

Le Choix y a été sélectionné, ce qui est un gage de qualité, hu hu.

Dans le même genre vous avez Elbo.ws : même principe, sauf qu’Elbo.ws agrège tous les contenus des blogs qu’il sélectionne, donc c’est assez bordélique.

En 2013, Twitter a lancé Twitter Music : ce service, basé sur feu We Are Hunted, racheté par Twitter, permet d’identifier, via les milliards de tweets postés dans le monde entier, des artistes populaires ou émergents, les morceaux les plus écoutés par les utilisateurs du service, avec également la possibilité de filtrer par genre musical. Un outil intéressant pour découvrir des nouveautés qui font parler d’elles d’une manière simple. Mais comme tous les sites de recommandations musicales de masse, tomber sur des morceaux qui vous plairont relève essentiellement de la chance!

À tester également : The Sixty One, un service où des artistes publient leurs morceaux, et les utilisateurs peuvent dire s’ils aiment ou non. Je vous disais au début de cet article que pour découvrir plein de nouveautés musicales sur internet il fallait être aventureux, si vous l’êtes, vous allez adorer The Sixty One !

Soundcloud & Bandcamp

Soundcloud est une plateforme de distribution audio en ligne sur laquelle les utilisateurs peuvent collaborer, promouvoir et distribuer leurs projets musicaux. Cette définition Wikipédia résume bien la chose. Vous devez bien maîtriser la plateforme pour pouvoir découvrir des choses qui vous plaisent. En vous abonnant aux profils d’amis, de labels ou d’artistes, vous recevrez des recommandations de morceaux qu’ils ont publiés ou qu’ils ont aimés. Comme sur Facebook ou Twitter, vous aurez une timeline composée de morceaux. Vous pouvez ensuite sauter d’un profil à un autre, d’un tag musical (« alternative », « disco pop »…) associé à un morceau ou utiliser le moteur de recherche pour vous balader parmi les millions de morceaux en écoute sur le site. Il n’y a pas de méthode idéale, mais croyez-moi, si vous vous baladez suffisamment longtemps, vous découvrirez des tas de belles choses à écouter !

Bandcamp est un service qui permet aux artistes de rendre leur musique disponible à l’écoute et/ou au téléchargement grâce à un mini-site simplissime et personnalisable. En un clic vous pouvez écouter les morceaux du groupe, et avec trois clics de plus, leur musique se retrouve sur votre ordinateur. Beaucoup de groupes proposent le téléchargement de leurs morceaux pour un montant que vous choisissez (« pay as you want »). Vous tombez sur des profils Bandcamp via les audioblogs, blogs et webzines, mais Bandcamp est également utile pour découvrir de nouveaux artistes grâce à cette page. Maximisez vos chances de découvrir des choses qui vous plaisent en utilisant leur système de tags et de filtres (« meilleures ventes », « sélections de l’équipe »…) !

Dans le même esprit, n’oubliez pas Jamendo, où tous les morceaux sont en téléchargement gratuit et légal.

Spotify, Grooveshark, Deezer, Google Music, Jango, Songza, Last.fm, Blip.fm…

Difficile de découvrir beaucoup de choses grâce à ces sites de streaming, mis à part grâce aux radios et systèmes de recommandations automatiques qui sont de qualité variable selon les sites.

Le truc c’est qu’il faut évidemment connaître les noms des groupes ou artistes avant de pouvoir les taper dans le moteur de recherche, le processus de découverte proprement dit est dès lors plus compliqué.

Ces sites (et Spotify, qui est un logiciel), sont donc les compléments parfaits aux blogs et webzines. Vous chopez les noms d’artistes/groupes/albums sur les sites après qu’ils vous aient été chaudement recommandés, et vous cherchez ensuite votre bonheur dans les sites de streaming.

Jetez ensuite un coup d’oeil aux fiches des artistes pour découvrir les « artistes similaires », et là commence un long chemin tortueux ponctuées de tueries et de grosses bouses. Plus risquée encore est Musicovery, une webradio interactive assez bien conçue.

Last.fm est un service qui est très fort pour vous proposer des recommandations d’artistes basés sur ce que vous avez écouté. Il se synchronise avec votre Lecteur Windows Media, iTunes, Spotify ou Grooveshark. Ce service ne me convient pas, mais il est extrêmement bien conçu, donc allez le tester ! Il peut également servir d’agenda de concerts/festivals et vous recommandent des événements près de chez vous.

→ Pour plus d’infos sur Spotify, Deezer et Grooveshark, lisez mon comparatif !

YouTube & Dailymotion

YouTube est rapidement devenu une mine d’or musicale. Un clip que vous avez entre-aperçu vers 3h45 du matin en 1995 sur M6 ? Il suffit de rentrer le nom de l’artiste et vous avez toutes les chances de le retrouver.

Comme les autres sites de streaming, la découverte de nouveautés est longue et dangereuse. La porte d’entrée est une vidéo que vous connaissez déjà, puis vous allez voir le profil de celui qui l’a mis en ligne, vous en découvrez d’autres, vous allez dans « Vidéos similaires », et avant que vous vous en rendiez compte vous avez passé votre journée sur YouTube !

L’abonnement à des chaînes (celle d’un utilisateur aux goûts particulièrement cool, celle d’un label, d’un artiste…) permet d’avoir sur votre page d’accueil Youtube des recommandations basées sur le contenu de ces chaînes, les dernières vidéos visionnées et les vidéos les plus populaires.

Un site en version bêta facilite l’utilisation de YouTube à des fins musicales : MusicMesh. Très pratique.

En bref, c’est assez long et risqué (pour vos oreilles) de découvrir de bonnes choses via les sites de streaming, mais cela vaut souvent le coup.

Les blogs et webzines sont là pour vous faciliter le travail et remettre dans le droit chemin au cas où vous vous égareriez dans les sites précédemment cités !

***

En espérant que ce petit guide vous aidera à mieux utiliser cet outil formidable qu’est Internet et à découvrir des tas de choses bien sympathiques. N’oubliez pas non plus les radios qui diffusent également leur contenu sur le web, et profitez-en pour tester des radios américaines, canadiennes ou britanniques ! Je vous recommande KEXP, une radio de Seattle absolument géniale. Essayez également Studio Brussels et la BBC6.

Et surtout restez ouvert(e) d’esprit et aventureux(se) !

(article publié le 11 avril 2009 et mis à jour le 7 septembre 2013)