Interview de Sporting Life

  • 21 décembre 2011
  • Par Eddie

Interview de Sporting Life

Je suis tombée plus ou moins par hasard sur l’album de Sporting Life en me baladant sur un de mes blogs préférés, et comme je vous le raconte avec moults métaphores dans ma critique de leur album Singles, j’ai complètement craqué sur leur musique. Je craque d’ailleurs tellement que je l’écoute en boucle depuis bien deux semaines. En achetant leur album via Bandcamp, j’me suis dit que ça valait le coup de leur poser quelques questions. A vrai dire je ne pensais pas vraiment publier leurs réponses ici, mais comme elles sont intéressantes et que je publie rarement d’interviews, je me suis dit pourquoi pas. Je vous invite donc à découvrir Andrew Gomez et Keith Brasel, les deux chanteurs et songwriters de Sporting Life, tout en écoutant leur album avec le lecteur Bandcamp sur votre droite.

Andrew, your last email ended with « Sent from my Sega Master System » : is that for real ?!!!

Andrew, la signature de ton dernier mail était “Sent from my Sega Master System” : sérieusement ?!!!

Keith Brasel: Yes, it’s real.

Oui, c’est sérieux.

Andrew Gomez: If only I was gifted enough to figure out how to send an email from an 80’s gaming console. It’s just wishful thinking & reminds me of being a kid, but it’s only my smart phone signature for emails.

Si seulement j’étais assez doué pour arriver à comprendre comment envoyer un mail d’une console de jeux des années 80. C’est juste un rêve et ça me rappelle mon enfance, mais c’est seulement la signature de mes sur mon smartphone.

How did you guys meet ? Brothers, high school buddies, occult SF pop adorators group ?

Comment vous êtes-vous rencontrés ? Frères, potes de lycée, occulte groupe san franciscain d’adorateurs de la pop ?

KB: Andrew and I met in college but I knew of him in high school. He was the bass player in this funk group called The Discojefes and I remember a girl showing me his band’s record. We started working together in like 2005 or so.

Andrew et moi, nous nous sommes rencontrés à l’université mais j’avais entendu parler de lui quand j’étais au lycée. Il jouait de la basse dans ce groupe de funk appelé The Discojefes and je me rappelle qu’une fille m’avait montré le disque de son groupe. Nous avons commencé à travailler ensemble vers 2005.

AG: During summers in college, we used to hang out at our friend Dan’s parents’ house. Many nights were spent debating & drinking, but that’s where Keith showed me a song he had written. I was struck right then & there by the honesty & lack of affectation.

Pendant l’été, quand nous étions à l’université, nous avions l’habitude de passer du temps dans la maison des parents de notre ami Dan. Nous passions nos nuits à discuter et à boire, mais c’est là que Keith m’a montré une chanson qu’il avait écrite. J’ai immédiatement été frappé par son honnêteté et sa simplicité.

This might generate quite a debate among you, but do you have in mind names of bands that particularly influenced your music ? Are they mostly bands that you grew up with or are you as much influenced by contemporary bands ?

Cette question pourrait générer un sacré débat entre vous, mais avez-vous en tête des groupes qui ont particulièrement influencé votre musique ? Sont-ce majoritairement des groupes avec lesquels vous avez grandi ou êtes-vous autant influencés par ceux-là que par des groupes contemporains ?

KB: Gee, not so much contemporary bands as older bands I would say. There’s a 60’s/80’s admiration between all of us more than most decades, and I guess there’re an awful lot of bands we’d say we like. I heard someone say we reminded them of The Wrens, which is apt I think and pretty satisfying. I’ve also heard us compared to Toad the Wet Sprocket, which is not so satisfying. Sometimes I think we sound like Crowded House, but I’ve never listened to them so I can say they’re not an influence. All of us are into to The Clean currently, then there’s all time greats like The Smiths, Pavement, The Pixies and many others.

Nah, je dirais plutôt des vieux groupes que des groupes contemporains. Nous partageons une admiration pour les années 60/80 et je pense qu’il y a un assez grand nombre de groupes que nous aimons que nous pourrions citer. J’ai entendu quelqu’un dire que nous lui faisions penser aux Wrens, ce qui est approprié à mon avis et me plait assez. J’ai aussi entendu que l’on nous comparait à Toad the Wet Sprocket, ce qui me plait moins. Il m’arrive de penser que nous avons des ressemblances avec Crowded House, mais je ne les ai jamais entendus aussi je peux dire qu’ils ne nous ont pas influencés. En ce moment, nous écoutons tous The Clean, et puis il y a les très grands comme The Smiths, Pavement, The Pixies et beaucoup d’autres.

AG: Yup, I think we enjoy contemporary music, but our sounds come from past decades. Besides what Keith mentioned, I’ve also heard people make reference to 80’s/90’s acts, like Galaxie 500, New Order, Black Tambourine, The Wedding Present, and The Sound. Those are all incredible bands, so for people to hear a glint of those acts in our music is flattering. Speaking for myself, I’ve been enjoying such present-day acts as Twin Shadow, Jay Reatard (present day, though recently-deceased), and Deerhunter. We’re all music gluttons, so we’re always sending music back & forth to each other.

Yup, je pense qu’on aime la musique contemporaine, mais notre musique s’inspire des décades antérieures. En plus de ce que Keith a dit, j’ai aussi entendu des gens faire référence à des artistes des années 80 et 90 comme Galaxie 500, New Order, Black Tambourine, The Wedding Present, et The Sound. Ce sont tous des groupes incroyables, aussi si des gens n’entendent qu’un reflet de ces groupes dans notre musique, c’est plutôt flatteur. En ce qui me concerne, j’aime des groupes d’aujourd’hui comme Twin Shadow, Jay Reatard (actuel bien que récemment disparu) et Deerhunter. Nous sommes tous des passionnés de musique, aussi nous n’arrêtons pas de nous envoyer l’un à l’autre de la musique.

Where do you find your inspirations, lyrically speaking ? Is there someone in charge of the writing ?

Où trouvez-vous vos inspirations pour les paroles ? Est-ce qu’il y a une personne chargée de les écrire ?

KB: Andrew and I demo songs and the band helps flesh them out. Lyrics take time to come – they’re like a fine wine, if you will. Maybe sometimes they’re a little too overwrought; I’m mostly a fan of the lyrics that come in a flash and are actually from some place honest and good. Those are rare but worth it.

Andrew et moi présentons des chansons et le groupe aide à les étoffer. Les paroles mettent du temps à venir – c’est comme du bon vin, pourrait-on dire. Peut-être sont-elles quelquefois un peu trop travaillées ; Je suis surtout fan des paroles qui viennent en un éclair et qui sont d’un certain point de vue honnêtes et bien. Celles-là sont rares mais elles valent le coup.

AG: Yeah, Keith nailed it. We certainly agonize over the lyrics more than any other part of the music. It sucks to find a lyrical improvement after a song is recorded, so we do everything we can to make them good ASAP. It’s all catching butterflies, really. Capturing those inspired moments.

Ouais, Keith a bien expliqué le truc. C’est clair que trouver les paroles est la partie du boulot sur laquelle on passe le plus de temps et d’énergie. C’est emmerdant de trouver quelque chose de mieux dans les paroles après que la chanson ait été enregistrée, aussi nous faisons tout ce que nous pouvons pour qu’elles soient tout de suite bien. C’est vraiment comme attraper des papillons. Attraper des moments d’inspiration.

I absolutely love the San Francisco scene. From France, it alwaysseems that there is something « happening » when a music scene producesso many good artists. Do you feel, living there, that there is something happening, some kind of creative awesomeness going on ?

J’adore la scène musicale de San Francisco. Vu de France, j’ai toujours l’impression qu’il y a « quelque chose qui se passe » lorsqu’une scène musicale produit tant de bons artistes. Vivant à San Francisco, est-ce que vous sentez que quelque chose se passe, qu’il y a une espèce d’effervescence créative en ce moment ?

KB: That’s a good question. yes, there is creative awesomeness for sure. Bay area’s a big place, and going back from too short to the Grateful Dead and to Stockton’s own Pavement. (Stockton is a shit hole by the way) lots of good awesomeness occuring now too. Thee Oh Sees and Girls and Fresh and Onlys are very popular bands. Andrew’s more of a city guy than me though.

C’est une bonne question. Oui, il y a une créativité impressionnante, c’est certain. La baie de San Francisco est un endroit fantastique, il n’y a pas que Grateful Dead et Pavement de Stockton (Stockton est un trou perdu au fait), beaucoup de choses géniales sont en train de se passer maintenant aussi. Thee Oh Sees et Girls et Fresh and Onlys sont des groupes qui ont beaucoup de succès. Mais Andrew est plus un gars de la ville que moi.

AG: Perhaps there is a scene in SF, but I don’t see it. Maybe I’m immersed in it & can’t see it. Don’t get me wrong; there’s a lot of really great music, but I don’t see it as one giant scene. It’s more of an archipelago of acts, as opposed to a connected mountain chain. It is exciting to be a part of it, and there’s a frantic chaos to it all. You just can’t see everything. I saw this guy the other night by accident:

Peut être qu’il y a quelque chose qui se passe à San Francisco, mais je ne le vois pas. Peut être que je suis immergé dedans et que je ne peux pas le voir. Comprenons-nous bien : il y a vraiment beaucoup de bonne musique, mais je ne vois pa cela comme une méga-scène. C’est plus un archipel de groupes qu’une chaîne de montagnes compacte. C’est excitant d’en faire partie et c’est un vrai chaos. Il est impossible de tout voir. J’ai vu ce type l’autre soir par hasard :

Toshio Hirano
http://www.youtube.com/watch?v=wiQN3W3hiPM

I mean, what scene is this guy a part of, but he’s been plugging away, making music since the 80’s? So, back to your question, there’s a lot of creative awesomeness in SF, and it’s fun to be in the middle of it.

Je veux dire, je ne sais pas à quelle scène musicale ce type appartient, mais il s’acharne, faisant de la musique depuis les années 80. Aussi, pour revenir à ta question, il y a énormément de créativité à San Francisco et on est contents d’être en plein dedans.

What are your plan for the near future ? Album, record deal, tours ?

Qu’avez-vous de prévu dans un futur proche ? Un album, un contrat avec un label, une tournée ?

KB: More shows in the city, and back to the studio in the spring and then hopefully a summer tour of some sort if things work out. Thank you for taking an interest in us. There will be new material to come for sure.

Plus de concerts à San Francisco, et nous retournons en studio au printemps et si ça se passe bien une sorte de tournée d’été si tout se passe bien. Merci de ton intérêt pour nous. Il y aura bientôt de nouvelles choses à écouter.

AG: Exactly. For people who like to hold their music, I should mention we have a vinyl 7″ available for purchase here:

Exactement. Pour les gens qui aiment pouvoir toucher leur musique, je me dois d’indiquer que nous avons sorti un vinyle 7” qui est disponible à l’achat ici:

http://sportinglifewins.bandcamp.com/album/life-in-the-fields-vinyl-single

Many thanks to Andrew and Keith for their availability, and to my mom for the translation ! (I just changed a few things, that was almost perfect)

Merci à Andrew et Keith pour leur disponibilité, et à ma maman pour la traduction ! (je n’ai modifié que quelques trucs m’man, c’était quasi-parfait)

=> http://sportinglifewins.bandcamp.com/
=> http://www.ilivethesportinglife.com

Pas de commentaires

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :