Bright Lights

  • 16 juillet 2010
  • Par Eddie



Nika Roza Danilova

Le foreplay d’aujourd’hui est une triplette qui commence avec un de mes gros coups de coeur de ces dernières semaines, « I’m Not Going Anywhere » de Nika & Rory.

Nika Roza Danilova, c’est Zola Jesus (MS), qui a déjà signé l’un des meilleurs EP de l’année, Stridulum, dont l’un des morceaux clôture la première partie de mes morceaux préférés de l’année. Elle fait aussi partie de Former Ghosts (MS), le projet de Freddy Ruppert, avec entre autres Jamie Stewart de Xiu Xiu. Et elle n’a encore que 21 ans. Rory Kane l’accompagne en studio et sur scène avec Zola Jesus, et tous deux sortent cette semaine (même si le titre tourne sur le net depuis 2 bons mois) un single composé de ce morceau et de « LA SUXXX (The Choice) » (écouter). L’auto-tune est de sorti, le tout est plus pop que ce dont on était habitué avec Zola Jesus, mais une pop aussi majestueuse, j’en redemande.

« Eyesore » est le titre le plus récent du groupe de Calgary (Canada) Women (MS), dernière piste de leur second album chez Jagjaguwar, Public Strain, dont la sortie est prévue le 23 août chez nous. Leur premier disque, sorti en 2008, avait été applaudi des deux mains par une bonne partie de la blogosphère qui a vanté les mérites de la pop baroque et lo-fi des potes de Chad VanGaalen qui leur avait prêté son studio perso. Je n’avais pas été très emballée, même s’il faut bien avouer que « Black Rice » (écouter) ressemble à une collaboration entre Brian Wilson et Pink Floyd. « Eyesore » est un nouveau mélange étrange, chaud par son côté pop sixties, accrocheuse par définition, et froid de par ces riffs incisifs qui empêche les blogs de parler de morceau « d’été », ce qui nous emmerde beaucoup.

Enfin, toujours de Calgary au Canada, via Delicious Scopitone, je vous propose un morceau du duo Japan Sue (MS). Il est formé de Mark Webber (Memory Screen, Neon Canyon) (aucun rapport avec le pilote de Formule 1 pour ceux qui s’amuseraient à googler son nom ou à chercher une photo du monsieur) et Kira Sawatzky. « Bright Lights » a largement de quoi vous faire tourner la tête, la voix de Kira convoquant toutes les métaphores à base de sirènes auxquelles vous pourriez imaginer.

Today’s foreplay is a threesome, beginning with one of my personal favourite of the last few weeks, « I’m Not Going Anywhere » from duo Nika & Rory.

Nika Roza Danilova is Zola Jesus (MS), which already realeased one of the best EPs of 2010, Stridulum, off of which one track closes the first part of my favourite tracks of the year. She is also a member of Former Ghosts (MS), Freddy Ruppert’s project, as well as Jamie Stewart from Xiu Xiu. And she’s only 21. Rory Kane is her bandmate in Zola Jesus, and they released this week (even though the mp3 has been circulating on the web for months) this single with « LA SUXXX (The Choice) » as b-side (listen). The auto-tune is out, this is way more pop than what we were used to with Zola Jesus, but such a majestuous pop… I definitely want more.

« Eyesore » is the most recent track from Calgary’s Women (MS), closing track of their sophomore effort on Jagjaguwar, Public Strain, which will be released on August 23rd in Europe. Their debut album, released in 2008, received a lot of applause by many blogs which praised the baroque and lo-fi pop of Chad VanGaalen bros, who let them record the album in his personal studio. It didn’t rock my socks off (like one of my translator love to describe my excitement for music, God knows why), but I have to admit that « Black Rice » (écouter) looks really like a collaboration between Brian Wilson and Pink Floyd, which is a compliment. « Eyesore » is a new strange blend, with its warm sixties-pop side and its cold and incisive guitar riffs which prevent blogs from defining it as a sunny pop jam, and you know how this is annoying to us.

Last but not least, still from Calgary, via the unaltered Delicious Scopitone, I offer you a track by the duo Japan Sue (MS). It is formed by Mark Webber (Memory Screen, Neon Canyon) (no link with the Formula One pilote, for those of you who googled his name looking for a nice picture) and Kira Sawatzky. « Bright Lights » has definitely the power to make your head spin, and Kira’s voice made me think about pretty much every siren metaphors you can think of.

‘, TRUE); ?> ‘, TRUE); ?>

Pas de commentaires

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :