Top 10 des albums préférés dEddie sortis en 2011 image photo pochette cover


Top 10 des albums préférés dEddie sortis en 2011 image photo pochette cover
10. TV on the Radio – Nine Types of Light

Quatre albums et autant de succès critiques, la dernière livraison de TV on the Radio est plus qu’attendue. Comme à chaque fois avec les albums dont je guette la sortie (enfin dans le cas des blogueurs et journalistes musicaux ce serait plutôt la fuite chez un dealer de zip), je ne sais pas quoi faire. J’ai envie d’être surprise, j’ai envie de ne pas être déçue, je ne sais pas quoi faire. Ce disque et celui des Kills, deux des plus attendus de l’année se sont égrainés, extrait par extrait, officiel ou officieux, et pour les deux je me suis forcée à ne pas les écouter. Lire la suite…



Top 10 des albums préférés dEddie sortis en 2011 image photo pochette cover
9. Vieux Farka Touré – The Secret

J’ai voulu vous parler du deuxième album de Sidi Touré, mais il a fini par me lasser un petit peu, même si je sais pertinemment qu’en retombant dessus dans quatre ou cinq mois il trouvera probablement sa place ici. J’ai voulu vous parler d’Ali Farka Touré et puis je n’ai pas sur quel album choisir, alors je vous en parlerai d’une autre manière plus tard. Un Touré en cachant toujours un autre, le dernier album de Vieux Farka Touré, le fils d’Ali, venait tout juste de sortir. Sans la moindre surprise, il est dans la lignée d’excellence des précédents. Lire la suite…



Top 10 des albums préférés dEddie sortis en 2011 image photo pochette cover
8. Creepoid – Horse Heaven

Creepoid. J’suis pas fan du nom. Et ça m’inquiète un peu de savoir que c’est le genre de choses qui peuvent faire le succès ou l’échec commercial d’un groupe, parce que j’ai un vrai coup de coeur pour ce groupe de Philadelphie dont Horse Heaven est le premier album. S’il fallait créer un terme à la con comme adorent le faire les critiques musicaux, je dirais que Creepoid fait dans le grunge-psyché-folk, ce qui ne vous dit probablement rien. Lire la suite…




Top 10 des albums préférés dEddie sortis en 2011 image photo pochette cover
7. Bass Drum of Death – GB City

Voilà, ça c’est ma came. Je ne peux pas dire du mal de cet album, et de toute façon, le seul reproche qu’un critique (qui n’aurait visiblement jamais pris son pied sur Fun House des Stooges) pourrait faire à ce disque serait de dire qu’il n’est pas vraiment original dans l’genre et qu’il a tout l’air d’avoir été enregistré dans une cave pourrie du Mississippi et je lui répondrai : c’est le cas ! Lire la suite…





Top 10 des albums préférés dEddie sortis en 2011 image photo pochette cover
6. Baxter Dury – Happy Soup

Baxter Dury. Ça c’est le genre de nom qu’il faut prononcer avec l’accent britannique sous peine de passer pour le franchouillard du coin. Baxter Dury, avec inflexion sur la première syllabe du prénom et du nom, et si possible une lampée de bière juste après. Cet homme est british, il est même Londonien de son état et revendique l’influence de la ville sur son travail. Le flegme british, l’humour british et un talent de compositeur indécrottable. Oui, indécrottable, je n’ai jamais écrit ce mot de toute ma vie, il faut un début à tout. Lire la suite…



Top 10 des albums préférés dEddie sortis en 2011 image photo pochette cover

5. White Fence – Is Growing Faith

L’homme derrière cet album ne vit pas dans le même univers que vous et moi. Quand il entend les Black Eyed Peas à la radio, je l’imagine avoir la réaction d’un Syd Barrett qui aurait fait un petit voyage en Delorean de 1964 à 2011 et qui se prend cette musique futuriste et diarrhéique dans les oreilles. White Fence est le projet solo de Tim Presley, membre également des excellents Strange Boys, et Is Growing Faith est son second album que je pourrais résumer comme étant un joli bordel sonore psyché-déjanté et jubilatoire. Lire la suite…



Top 10 des albums préférés dEddie sortis en 2011 image photo pochette cover
4. Wu Lyf – Go Tell Fire to the Mountain

Question d’un journaliste de Rock & Folk (n°527) : « Ça fait quoi d’être annoncé comme le groupe du siècle, la nouvelle sensation ? », réponse du chanteur : « C’est comme la peste ». Le guitariste surenchérit : « C’est vraiment du foutage de gueule ». Wu Lyf est un quatuor anglais, formé à Manchester en 2008. Leur nom signifie « World Unite! Lucifer Youth Foundation », ils ont commencé à partager quelques morceaux sur un site qui ne donnait strictement aucune information sur leur identité et petit à petit, leur nom fut sur toutes les lèvres. Lire la suite…



Top 10 des albums préférés dEddie sortis en 2011 image photo pochette cover
3. Panda Bear – Tomboy

Tomboy est le quatrième album de Noah Lennox. C’est l’un des membres fondateurs d’Animal Collective, un groupe tellement connoté « hype » que je me sens obligée de prévenir mes amis dès que je leur en parle : « C’est génial, mais si vous écoutez ça trop fort dans le bus, on va vous prendre pour un hipster, j’vous préviens. » La plupart d’entre eux n’ont aucune idée de ce qu’est un hipster (« quelqu’un qui a tout le temps le hoquet ? »), du coup ça n’a pas un grand impact sur eux. Comme souvent, il n’a fallu qu’une écoute pour me convaincre de vous parler de ce disque. Lire la suite…



Top 10 des albums préférés dEddie sortis en 2011 image photo pochette cover
2. Lia Ices – Grown Unknown

Vous allez vous dire que je suis sûrement d’une sensibilité à fleur de peau, je n’irais pas jusqu’à dire ça, mais il est vrai que j’ai souvent cette fameuse boule au fond de la gorge et des vagues de frissons à la fin d’un film ou quand je baisse ma garde à l’écoute de morceaux comme une bonne partie de ceux qui composent le premier album de Lia Ices. En 2008 il y a eu Bon Iver, en 2009 les Antlers, quelques morceaux l’année dernière et cette année il y a cette jolie New-Yorkaise. Lire la suite…



Top 10 des albums préférés dEddie sortis en 2011 image photo pochette cover
1. Thee Oh Sees – Carrion Crawler / The Dream

Je vous ai gardé le meilleur pour la fin. C’est Noël, offrez-vous mon album préféré de l’année, par un groupe californien qui joue désormais dans le cours des très grands du rock. San Francisco en a pondu des groupes rock incroyables, et Thee Oh Sees en fait définitivement partie. C’est une machine de guerre, un monstre à 5 membres mené par un grand malade génial nommé John Dwyer, maître de cérémonie d’une orgie rock’n'roll violente et psychédélique à consommer de préférence en concert mais qui miraculeusement garde tout son attrait sur disque. Lire la suite…