15 Madeleines de Proust


« L’écrivain Marcel Proust fait intervenir la madeleine dans une scène (intérieure) célèbre de son œuvre À la recherche du temps perdu, dans le premier volume du roman Du côté de chez Swann. Le gâteau, trempé dans une tasse de thé, devient brusquement déclencheur non du simple souvenir, mais du fait de revivre quelques instants une scène de son enfance. » (Wikipédia)

Mon enfance n’étant pas très éloignée et ayant été bercée par la musique, j’ai d’assez vifs souvenirs qui lui sont associés. Assez vifs je pense pour que je puisse parler de certaines chansons comme des « madeleines de Proust ». Allons-y, petit tour dans l’enfance enchantée d’Eddie (aucune ironie, j’ai vraiment eu une super enfance :-p).

Maxime Le Forestier – « San Francisco » | J’écoutais ça en boucle sur le tourne-disques de mes parents. Encore aujourd’hui ça me fout des frissons incroyables. Je crois que c’est la première chanson qui m’ait mis de vraies images dans la tête. Je sais pas trop comment expliquer ça, mais je me souviens parfaitement m’imaginer tout ce que raconte Le Forestier dans ma petite tête de l’époque, sans rien y comprendre. (Youtube)

Coolio – « Gangsta’s Paradise » | J’étais obsédée par cette chanson. Elle est sortie en 1995, j’avais 6 ans à l’époque, je sais si c’est à cet âge-là que je l’ai découverte. J’aime pas une excellente mémoire en fait pour ce genre de choses. Toujours est-il que je me rappelle très bien assise devant mon vieux lecteur CD (que j’ai toujours) à secouer la tête de haut en bas, complètement obsédée par le rythme, les choeurs, tout.

Sade – « Mon père avait le vinyle, donc forcément… Un peu comme le « San Francisco » d’au-dessus. C’est difficile de se rappeler ce qui vous a impressionné à l’écoute d’une chanson. Avec Sade, forcément, ça a dû être cette voix, mais surtout le petit solo de sax au milieu de la chanson.

Prodigy – « Smack My Bitch Up » | Mon frère avait l’album, The Fat of the Land, c’était en 1996 ou 1997. J’ai dû lui piquer et je me suis prise une méga-claque dans la tronche. J’y comprenais rien, mais qu’est-ce que c’était bon. J’pense que c’est un des premiers trucs électro que j’ai dû écouté. Le rythme était beaucoup plus rapide que tout ce que je devais écouter à l’époque et ça m’a ouvert tout un champ nouveau d’explorations sonores, si j’peux dire.

Neil Young – « Old Man » | Ce n’était pas cette version-ci à l’époque, mais celle de l’album. Mais je trouve celle-là encore plus jolie que l’originale. Même époque, même contexte, même explication que « San Francisco ». Cette fois c’est la voix de Neil Young qui a dû me frapper. Je crois aussi qu’elle m’a « préparé » à Bob Dylan, qui devait arriver un peu plus tard.

Aretha Franklin – « Think » | Un best-of coincé au fond d’une étagère, j’me souviens avoir failli me retrouver manchote parce qu’il était coincé, lol ! C’était à l’époque où j’écoutais que de la musique « noire ». J’ai pas de madeleine de Proust bluesy, mais j’écoutais beaucoup beaucoup de blues. Aretha Franklin est arrivée et m’a… pffou ! éclairée ?

The Rolling Stones – « Fool to Cry » | Entendu très tard un soir à la radio, sur RTL2 je crois. J’écoutais la radio sur le lecteur CD que j’ai cité plus haut, et il y avait toujours une cassette à l’intérieur, pour enregistrer tout ce que j’aimé. Et j’me souviens avoir complètement oublié d’appuyer sur le bouton « Record » et ça m’avait super énervé. Heureusement mon père avait le CD (pas le vinyle pour le coup) de Black and Blue. Rectification : en fait le CD était à ma mère ! C’est son album préféré des Stones.

Jimmy Cliff – « The Harder They Come » | Premier disque acheté ! Un best-of de Jimmy Cliff sorti en 1996. J’me souviens très bien être allée le chercher à la Fnac avec mes parents. Je me passais ce disque en boucle dans mon lit ! C’est aussi une des premières fois où je me suis intéressée à ce que ce type racontait. Ce fut long et douloureux, parce que c’était en anglais d’abord, et puis parce que comprendre « The Harder They Come » quand t’as 8 ou 9 ans, c’est un peu compliqué. Avec le blues par exemple, je comprenais ce qu’ils voulaient faire passer, pas besoin de comprendre grand-chose aux paroles. Avec le rock, je m’en foutais royalement de ce qu’ils racontaient. Mais le reggae, la Jamaïque, tout ça, ça m’a intéressé. J’devais sentir qu’il y avait quelque chose de plus que de la musique derrière tout ça.

Eage-Eye Cherry – « Save Tonight » | Alors ça c’est 1998 et la compilation « Hits 98″… Il y a même « Belle » de la comédie musicale Notre-Dame de Paris. J’vous rassure, j’étais, déjà à l’époque, la première pour dire que c’était absolument affreux. Bon alors, pourquoi « Save Tonight » d’Eagle-Eye Cherry. Franchement là comme ça, je sais pas trop. J’crois que c’est parce que ça vient après Pascal Obispo et Mariah Carey dans la tracklist, ça a dû me faire un choc. Bon, j’aimerais bien vous dire que j’avais piqué ce disque à ma soeur, mais non je l’avais bien acheté. J’crois que c’était pour Manau. Enfin bref, passons. Bizarrement, j’ai aucun souvenir de l’année 1999. Par contre l’année 1998, je la connais par coeur, peut-être grâce à cette compil’ à la con.

Jamiroquai – « Virtual Insanity » | Ah, Jamiroquai. J’ai toujours un poster de lui accroché sur un des murs de ma chambre. C’était mon vecteur vers le funk, la dance aussi, pendant un court moment. C’était aussi à l’époque où j’écoutais en boucle Michael Jackson, qui est plus bas. J’aurais pu prendre n’importe quelle chanson de l’album Travelling Without Moving que j’écoutais à fond avec des amis, ce qui a dû faire enrager mes voisins.

Michael Jackson – « Beat It » | Le plus vif souvenir de Michael Jackson, c’est le jour du réveillon de Noël ou du Nouvel An (ou les deux), on regardait une VHS, History, je crois. Toute ma famille était fan, alors c’était plutôt sympa, autour du sapin et du champagne.

Daft Punk – « One More Time » | Là on fait un petit bon dans le temps avec « One More Time » de Daft Punk. C’était en 2000, je devais être en 6ème (j’ai sauté une classe)… Il n’y a rien de très précis, juste le collège où j’étais, où j’ai passé vraiment du bon temps. Ouais, c’est la chanson du collège, en gros. En fait à partir de la 5ème/4ème, j’ai commencé à écouter vraiment beaucoup, beaucoup de choses. Mais genre… l’explosion, ‘voyez. Donc c’était une époque assez géniale j’dois dire. Surtout que j’cartonnais méchamment en cours. Update 5/10/2010 : Maintenant que j’y pense, j’crois que j’ai plus écouter « Harder, Better, Faster, Stronger » que « One More Time ». En lisant ma collection de Tintin.

R. Kelly – « The World’s Greatest » | Et oui, R. Kelly. Bah oui. Là c’est tout con, j’écoutais ça en revenant du collège à pied, et j’adorais ça. La chanson fait partie de la BO du film Ali de Will Smith, que je n’avais même pas vu à l’époque. Je l’avais entendu sur Skyrock, que j’écoutais vraiment beaucoup au collège. Elle est aussi associée à la mort du joueur de foot camerounais Marc-Vivien Foé qui s’était effondré sur le terrain de foot lors de je-ne-sais-plus quel match avec le Cameroun. C’était une image assez effroyable, et ça m’a pas mal travaillé. Encore aujourd’hui j’ose même pas aller sur YouTube revoir la vidéo.

Eiffel 65 – « Blue » | Bon, oui, j’ai quand même écouté pas mal de trucs honteux quand j’étais gosse. Cette chanson là était passée à la plage, lors d’une compétition de kite-surf. Je n’en fais pas, j’étais juste là, et cette chanson m’a frappée. Donc dès que je l’écoute, c’est comme si cette compét’ de kite-surf (j’me demande d’ailleurs maintenant ce que je foutais là-bas, enfin bref) avait eu lieu hier. Je déplore évidemment la qualité médiocre de la chanson, mais je ne pouvais pas ne pas la mettre ici, c’est une des plus grosses madeleines de Proust de ma vie tout de même. Je crois que j’avais acheté un single de Floorfilla le même jour, lol !

Led Zeppelin – « Stairway to Heaven » | Et alors là, c’est une madeleine de 35 tonnes. Il y a beaucoup trop de choses associées à cette chanson de manière tellement… forte, que j’pourrais pas vraiment vous en parler. Je fais presque exprès de me la passer en boucle dès qu’un truc m’arrive, donc il y a pas mal de souvenirs vifs qui gravitent autour de ce chef-d’oeuvre absolu.

Spotify (-3)

Reçois tous les nouveaux articles par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement et commencer à recevoir les nouveaux articles publiés (1 à 2 emails par semaine) :


Il y a 20 commentaires.

  1. Toute mon enfance également…

  2. À deux ans près, pour moi aussi effectivement ce sont les mêmes morceaux. (Il manque quand même les Worlds Appart avec Je Te Donne en 1996 :D , ma soeur écoutait ça en boucle.)

  3. Bizarre en dessous de celle de « Coolio »:

    « Elle est sortie en 1995, j’avais 6 ans à l’époque, je sais si c’est à cet âge-là que je l’ai découverte. J’aime pas une excellente mémoire en fait pour ce genre de choses. »

    Ça ne me rappelle rien, puisque mon explosion à moi a du commencer en seconde, c’est dire si c’est tard !

    La première musique que j’ai eu dans la tête, c’était vers 6 ans également, j’étais allé voir en avant première mon premier film au cinéma avec ma tante, et à la sortie ils donnaient le CD de la musique (deux morceaux). C’était en même temps mon premier CD. Le film était « The Adventures of Pinocchio »
    J’ai le CD sous les yeux, le premier morceau (celui que j’écoutais en boucle, ou presque), s’intitule Il Colosso (music by Brian May and Lee Holdridge, dixit la pochette), et le second est « Kiss Lonely Good-Bye », par Stevie Wonder. ‘Rien trouvé sur internet, si quelqu’un le trouve, dites-le moi ;D

    Enfin bref, tout ça pour dire que c’était ma première madeleine :D

  4. Du mal à me dire que t’as 20 ans quand je te lis, j’ai tendance à te donner 24/26 (cela dit ça juste être une tendance à supposer que j’ai quelqu’un de mon âge en face de moi, ou mon orgueil qui refuse d’admettre que tu puisses être aussi jeune et connaître autant de musique.)
    Bref, peu de madeleines de mon côté, mes parents écoutant très peu de musique.
    Cela dit il y a un album qui me renvoie instantanément à mes années collège, c’est Blood Sugar Sex Magik ; et écouter Breaking the Girl et I Could Have Lied en particulier me replonge instantanément dans une sorte de vague mélancolie.
    Restent également quelques tubes hip-hop, de l’empire du côté à obscur à Gangsta’s Paradise en passant par des moins connues I Got 5 on It de Luniz ou I’ve Got A Little Something for You des MN8.
    Et puis Michael Jackson, mon idole de jeunesse… mes là c’est quasiment toute la discographie qui peut me madeleiniser la face.

  5. Avoue qu’il manque La tribu de Dana de Manau^^ C’est la première chanson que je connaissais par coeur, j’essayais de rapper mais c’était pitoyable, et puis après j’ai découvert les joies de la guitare!

  6. J’aime beaucoup, et pourtant je dois avoir quelques années de plus que vous.
    Ce qui est assez magique aujourd’hui c’est que les enfants aiment les musiques qu’aimaient leurs parents (et parfois l’inverse aussi).

    Je ne connaissais pas votre site et je le visite peu à peu. Pour moi c’est surtout de « la madeleine », mais ici ou là il y a quelques découvertes.

    En tout cas, une superbe idée de regrouper des playlists de tout genre.Mieux que deezer. (à ce propos, plutôt que le lecteur deezer intégré à votre site, je préfère de loin les lecteurs qui permettent de jouer une chanson seulement – où avez-vous trouvé le script? super efficace et réagissant au doigt et à l’oeil).

    Encore bravo pour ce site!
    Have a nice week-end.

  7. In reply to Pierre

    C’est un peu plus qu’un script, c’est un extension pour WordPress : http://wpaudioplayer.com/

    A bientôt ;-)

    Eddie

  8. Oh la « hits 98 » mon père l’avait ramené de son boulot (il était garagiste et voler des cassettes dans les autoradios des voitures des clients était une de ses grandes passions…on se calme, prescription)…donc cette cassette a tourné longtemps en boucle dans la bagnole familiale…seul save tonight est resté dans ma tête, allez savoir pourquoi !

    PS: chez moi en 98 on avait pas tellement de CD plutôt des cassettes :s

    Tom

  9. ok, j’ai les mêmes madeleines bordel. la flippe :)

  10. Pingback: ray ban 3362 Sprea gratis sul più grande sito al mondo di moda

  11. Pingback: maccosmeticswholesaleoutlet benefit cosmetics online

  12. Pingback: maccosmeticswholesaleoutlet mac lip balm sale c 10

  13. Pingback: isabel marant sandals c 5

  14. Pingback: maccosmeticswholesalers urban decay cosmetics c 47

  15. Pingback: versace palazzo sneakers men c

  16. Pingback: ray ban clubmaster vista

  17. Pingback: versace palazzo sneakers women

  18. Pingback: maccosmeticswholesalers mac makeup 5pcs brushes c 10

  19. Pingback: maccosmeticswholesaleoutlet mac makeup 5pcs brushes

  20. Pingback: maccosmeticswholesalers mac makeup eyeliner c 4

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.