Critique de Teen Dream (2010) de Beach House image photo pochette cover
Détails

Ma note : Critique de Teen Dream (2010) de Beach House image photo pochette cover
Label : Sub Pop
Sortie : 25 janvier 2010
Stéréotype : Dream Pop

Liens

MySpace
Amazon MP3 (9,90€)

Extraits



Dire que ce nouveau format de chronique a été mis en place à cause de cet album serait exagéré. Le fait est que je n’ai pas grand-chose à dire de plus sur ce disque que ce que j’ai déjà dit pour le précédent. C’est une des forces et faiblesses de cet album : il n’y a pas de surprise. C’est comme se rendormir avec une longue journée et reprendre le fil du rêve de la nuit précédente, comme on l’avait espéré à son réveil.

L’ennui c’est que ce rêve ne va pas plus loin que le précédent. Alors que les 4 étoiles du premier était surmontée d’un ‘plus’ invisible, à celles-ci j’ajoute un ‘moins’. C’est encore un excellent album, mais j’attendais tout simplement un peu plus. Victoria Legrand et Alex Scally n’ont pas change de « son », il est reconnaissable en une fraction de seconde dès le début de « Zebra ». Et en une fraction de seconde j’étais rassurée sur la qualité du disque. Je savais que j’allais retrouver la voix aérienne, sensuelle et puissante de Victoria, qui me semble-t-il est de plus en plus belle. Je savais qu’avec son comparse ils avaient réussi à étendre toujours un peu plus leur univers, comme s’ils cherchaient à s’enfuit toujours plus loin, toujours plus haut. Je savais que j’allais de nouveau ne plus savoir me passer de leur musique doucement euphorisante pendant des semaines et des semaines. En une fraction de seconde, c’était plié.

Même si j’suis un peu déçue qu’ils ne m’aient pas surpris, je n’arrive tout simplement pas à bouder mon plaisir. « Zebra », « Used to Be », « Norway » et surtout « Lover of Mine », le chef-d’oeuvre du disque, sont des morceaux absolument superbes, sans une note de trop. Beach House nous en donne pour notre argent, aucun mauvais morceau, même si « Real Love » a un tout petit goût d’inachevé, tant j’aurai aimé que Victoria Legrand s’envole encore plus haut. Et quand « Take Care » s’efface doucement je ne peux m’empêcher de penser que s’ils n’innovent pas pour le prochain, je… Mmmh, je sens que je vais faire une promesse que je ne saurai tenir. Cet album est encore une petite merveille, et si vous découvrez le groupe avec Teen Dream, n’oubliez pas Devotion et Beach House qui complètent une discographie sans fautes.

Cet excellent album et la signature du groupe chez le label culte Sub Pop attirent enfin sur eux les projecteurs bien mérités des médias, ils ont d’ailleurs fait leurs débuts télévisuels la semaine dernière. J’espère que cette médiatisation mettra sur eux une pression créatrice positive qui les poussera encore un peu plus vers les sommets. Et n’essayez même pas de sortir l’histoire d’Icare dans les commentaires, j’vous vois venir.