album

Album, Rock | OBN IIIs – Third Time to Harm (2014)

OBN IIIs Third Time to Harm (Tic Tac Totally, 2014) par Eddie Pitié, ne vous arrêtez pas à la pochette un brin stupide et menaçante, cet album est l’un des meilleurs albums rock de l’année. Si vous aimez le John Spencer Blues Explosion, les Hives, Iggy Pop et/ou AC/DC, vous … voir le reste >>

Album, Folk, Rock | THE WAR ON DRUGS – Lost in the Dream (2014)

THE WAR ON DRUGS Lost in the Dream (Secretly Canadian, 2014) par Eddie Le groupe d’Adam Granduciel est l’un de ceux qui arrivent à construire une discographie qui m’accompagne pendant des années, où je guette chaque sortie car je sais que chaque nouveau disque sera un plaisir, mais aussi un … voir le reste >>

Album, Rock | FUZZ – Fuzz (2013)

FUZZ Fuzz (In The Red Records, 2013) par Eddie Je vous préviens, je risque de citer pas mal de noms de groupes dans ce papier. J’essaye d’éviter cela d’habitude, parce que je pars du principe que faire des comparaisons avec des groupes que vous ne connaissez pas forcément n’est pas … voir le reste >>

Album | EX-CULT – Ex-Cult (2012)

Connus précédemment sous le nom Sex Cult, obligés de changer en Ex-Cult suite à un procès par un label new-yorkais (je n’ai pas cherché à en savoir plus), ce groupe de Memphis exilé en Californie a tapé dans l’oeil d’un certain Ty Segall qui a décidé de produire leur premier album et de les faire jouer en première partie de certains de ses concerts.

Album | BENOÎT PIOULARD – Hymnal (2013)

L’univers musical de Benoît Pioulard est parmi les plus difficiles que j’ai à décrire. Et pourtant il est unique au monde, et son œuvre est particulièrement cohérente. Pas de virage stylistiques à 180°, le bonhomme fait plus ou moins toujours la même chose, même si chacun de ses […]

Album, Rock | fun. – Some Nights (2012)

Ils s’appellent fun. , oui, en minuscule et avec un point, et comme au fond de moi je suis un petit gaga de Queen, de la pop ultra orchestrée, des millions de coups de poliche au mixage et du vocodage (mais j’ose pas trop en parler), leur deuxième album Some Nights m’a plus ou moins liquéfié. Désolé aux puristes du son pas trop retravaillé (j’en suis, parfois, mais ça dépend) que l’album laissera de marbre, nous on va faire du poney magique dans la forêt arc-en-ciel.

Album, Rock | DISAPPEARS – Pre Language (2012)

De leur dernier album, je n’avais vraiment adoré qu’un morceau. Certes, sur les trente minutes de Guider, ce morceau en occupait seize. Mais tout de même. De Pre Language, il n’y a bien qu’un morceau qui me passe au-dessus. Et encore. Je n’ai même pas envie d’attendre la conclusion de cet article pour vous dire que ce disque est un sérieux concurrent pour le podium de mes albums préférés de l’année et que je me suis vraiment retenue pour ne pas mettre trop d’onomatopées et de points d’exclamations dans ce qui suit.

Album, Rock | Critique de « Unpersons » (2011) de The Pack A.D.

Un concert de rock, c’est un groupe qui se défonce sur scène, des gens qui hurlent les paroles, sautent, des bières qui volent, des types qui se tapent sur la gueule, des couples qui se paluchent dès que le rythme ralentit, des portes repeintes au vomi par des types qui ne supportent pas les vagues sonores produites par le mur d’amplis Marshall qui feraient fuir une armée de Wisigoths cocaïnomanes, une heure de non-sens, de sueur et d’électricité. On est d’accord là-dessus ? C’est en tout cas ainsi que je m’imagine un concert de The Pack A.D., deux Canadiennes qui en sont à leur troisième album, probablement le plus consistant dans le genre kick-assitude, toujours aussi bruyant, toujours aussi bon. Lire la suite…

Album | Critique de « Happy Soup » (2011) de Baxter Dury

Baxter Dury. Ça c’est le genre de nom qu’il faut prononcer avec l’accent britannique sous peine de passer pour le franchouillard du coin. Baxter Dury, avec inflexion sur la première syllabe du prénom et du nom, et si possible une lampée de bière juste après. Cet homme est british, il est même Londonien de son état et revendique l’influence de la ville sur son travail. Le flegme british, l’humour british et un talent de compositeur indécrottable. Oui, indécrottable, je n’ai jamais écrit ce mot de toute ma vie, il faut un début à tout. Lire la suite…

Info | L’album de JEFF the Brotherhood enfin en streaming

L’album de JEFF the Brotherhood enfin en streaming http://www.npr.org/2011/06/12/137064270/first-listen-jeff-the-brotherhood-we-are-the-champions Les frères Orrall ont décidé de diffuser leur album une semaine avant sa sortie officielle sur NPR. L’occasion de vous faire un avis et de le comparer avec le mien : http://www.lechoix.fr/chroniques/critique-de-we-are-champions-2011-de-jeff-the-brotherhood/



Reçois tous les nouveaux articles par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement et commencer à recevoir les nouveaux articles publiés (1 à 2 emails par semaine) :