Californie

Album, Rock | Critique de « Melted » (2010) de Ty Segall

Ty Segall. Nan, d’abord : San Francisco. Il y a là-bas une scène musicale hyper-active dont les têtes d’affiche sont Ty, Thee Oh Sees, Sic Alps pour ne citer qu’eux. Les trois sont d’ailleurs très potes, des membres de deux derniers apparaissant sur Melted, et le premier album de Segall était sorti sur Castle Face, le label de Jon Dwyer de Thee Oh Sees. Mais Ty Segall est mon préféré, vous avez déjà pu vous en rendre compte. Il a sorti sept disques l’année dernière, sur à peu près autant de labels différents, et sans compte ses side-projects. Autant vous dire que le mec est prolifique. La suite…

Morceau | Sun Kil Moon – Australian Winter

Morceau | Tape Deck Mountain – Ghost Colony

Morceau | Citay – Careful With That Hat



Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :