Folk

Culture, Folk | Une jupe de pénis pour Devendra Banhart

Devendra Banhart est une sorte de dandy-hippie-gourou et leader d’un « mouvement » qu’il appelle « The Family », difficilement caractérisable mais qui fait partie d’un mouvement plus large d’artistes qui trouve ses racines à Los Angeles et qui, lui, a été dûment identifié : New Weird America. Un terme […]

Album, Folk, Pop | Le moment où je critique Julien Doré

juliendore.jpgDur dur d’être Nouvelle Star. Dans la tête de tout le monde, Julien Doré est celui qui hurlait comme un cochon égorgé sur des chansons qu’on auraient dit choisies par un Kamel Ouali sous acide. Et pourtant ce blondinet excentrique a conquis le public, comme on dit. Et même qu’on disait qu’il ne pourrait pas faire mieux que ces prestations déjantées sur la scène de l’émission de M6 (qui a récemment couronné Amandine qui ne m’a guère émoustillée que par son pouvoir sexuel ambigü). Et voilà « Ersatz », fruit de collaborations diverses et de l’imagination de Julien Doré.

Forcément sceptique, je me lance à l’assaut de ce disque très attendu par les critiques de toutes les rédactions françaises, tous crocs sortis

Album, Folk | Bon Iver et un buzz MySpace du tonnerre de Zeus !

Bon Iver (alias Justin Vernon) s’était retiré en 2007 dans une cabane du Wisconsin, dans les bois d’un coin paumé, pour « hiberner » selon ses propres mots. Après que son groupe se soit séparé, et marqué par des déceptions amoureuses, un manque de motivation musicale et un manque d’idées, il a … voir le reste >>

Album, Folk | Fleet Foxes, la nouvelle esthétique folk

fleetfoxesblog.jpgLe quintet de Seattle avait déjà émoustillé les critiques du monde entier avec leur EP Sun Giant. Leur premier album dépasse largement mes espérances. Loin de faire du neuf sur du vieux en utilisant les recettes usées du folk américain, les Fleet Foxes semblent faire la synthèse de tout ce qui a pu passer entre leurs oreilles.

Produit par Sub Pop, un label indépendant qui compte dans ses rangs des groupes comme Foals, No Age ou CSS et qui avait signé le premier album de Nirvana, l’album de Fleet Foxes est complet, incroyablement varié et tout à fait baroque. S’articulant autour d’harmonies vocales qui raviront les fans de Crosby, Stills & Nash (s’il y en a encore des vivants), la plupart des compositions de Fleet Foxes ont l’air avoir été enregistrées au beau milieu d’une clairière du fin fond de l’Angleterre dans une atmosphère pastorale, comme le suggère la peinture de Brueghel qui illustre l’album (Le monde à l’envers).



Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :