Synthpop

Album, Electronique, Rock, Trip Hop | Critique de « Fever Ray » (2009), par Fever Ray

Il y a un consensus sur ce disque. Tout le monde est d’accord pour le qualifier de « bizarre ». Ce genre de consensus mou a de quoi faire peur à la première écoute du premier album solo de Karin Dreijer Andersson, moitié du duo suédois The Knife. Ce dernier s’était fait connaître avec Silent Shout (2006), de l’électropop dansante et répétitive qui avait fait mouiller des culottes à Pitchfork et que j’avais particulièrement détesté. Soit vous entriez dans le trip et c’était l’album de l’année, soit vous restiez sur le bas-côté de la route, interloquée. La même situation se présente avec Fever Ray, premier album de la dame bizarre, sauf que cette fois, je pense avoir acquis ce qui était nécessaire pour accrocher le ‘bon’ wagon.

Morceau | Yeah Yeah Yeahs – Zero (nouveauté)

Album | Critique de « Dear John » (2009) par Loney, Dear

« Oula ». J’ai eu mieux comme première réaction en découvrant un album et un artiste. Cet artiste, c’est Loney, Dear, un Suédois qui en est déjà à son 6ème album, dont 5 auto-produits, grâce à un public acquis sur le net, et à des albums gravés un par un sur son petit PC, c’est vous dire que le type est obstiné. Et il a raison puisque l’excellent label Sub Pop a ressorti Loney, Noir l’année dernière, ce qui lui valu une attention de la part des critiques et un joli succès d’estime. Dear John sort dans les quelques jours aux États-Unis (et sera ainsi disponible en import à un prix exorbitant en France, attendez donc le 2 mars pour sa sortie française) et l’électrofolk à grand renfort de synthés made in eighties m’a plutôt bien plu.

Album, Electronique, Pop, Rock | Critique de « Merriweather Post Pavilion » (2009) par Animal Collective

Le genre d’album que je critique d’habitude à reculons. Vous avez vu le temps que j’ai mis pour Oracular Spectacular de MGMT, d’abord à cause de leur hypitude irritante mais surtout parce que je n’avais pas entièrement apprécié l’album et que je ne voulais pas que ça sonne comme celle qui veut pas dire comme les autres. Avec le 8ème album des New-Yorkais de Animal Collective, c’est un peu différent. D’abord parce que c’est leur 9ème galette, donc qu’ils sortent un album pareil, ce n’est qu’une demi-surprise. Ensuite parce que l’album est effectivement bon, du début à la fin, et qu’il surclasse presque tous les albums que j’ai pu écouté l’année dernière. 2009 commence fort!

Album, Folk, Pop | Critique de « Thirteen Tales of Love and Revenge » (2007), par The Pierces

À la première écoute d’un album, j’ai souvent une foule de pensées qui apparaissent rapidement entre mes deux cages à miel. La plupart du temps elle n’ont aucun intérêt, à part pour les psychanalystes, et puis parfois, elles forment le squelette d’une chronique musicale. Voilà ce qui m’est venu à l’esprit à l’écoute du troisième album des Pierces : « ça c’est un drôle d’univers », puis : « non mais attend ça me fait penser à… meeerde, à qui ça me fait penser ?!!! », « graah » et autres onomatopées, et enfin : « TIM BURTON ! ».

Album, Rock | Critique de « Oracular Spectacular » (2008), par MGMT

Vous devez vous dire : « Ah ben c’est pas trop tôt ! ». Il est vrai que j’ai pris mon temps pour me faire mon idée sur le premier album des new-yorkais MGMT, Oracular Spectacular, sorti dans les bacs en janvier dernier. J’ai adoré lire les réactions, contrastées, à cet album. S’il faut lui reconnaître une qualité, c’est d’avoir fait parler de lui, et dans des termes complètement dingues parfois, divisant les critiques, intriguant, énervant, enthousiasmant de manière délirante parfois, bref, ces deux joyeux drilles ont incontestablement marqué de leur empreinte cette année 2008.



Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :