M83 : Saturdays = Youth

Chronique

48364.saturdaysyouth.jpgEnfin nous sommes samedi, enfin je peux vous parler d’un de mes artistes électro préférés, français de surcroît, ce qui ne gâche rien bien au contraire (surtout qu’on vient de se prendre 4 buts contre les Pays-Bas, certes, ça n’a aucun rapport, mais j’avais envie de pousser un petit cocorico). « Saturdays = Youth » est le 5ème album de M83 sorti en avril dernier. M83, c’est Anthony Gonzalez, un Antibois de 26 ans qui s’est définitivement imposé sur la scène électro/ambient en 2005 avec son 3ème album « Before The Dawn Heals Us » et dont la renommée ne cesse de s’amplifier.

Je l’ai découvert avec cet album dont le nom me plaît assez. Pour la plupart d’entre nous, l’adolescence est pleine de moments embarrassants, on ne sait pas quelle est notre place dans la société, parfois dans notre famille, on fait et dit des conneries, on se met dans des situations qu’on préférerait vite oublier (c’est sûrement pour ça que j’ai rompu les ponts avec la plupart de mes ami(e)s du collège et du lycée). Apparemment, pour M83 (le nom vient de la galaxie du même nom) c’est pas du tout le cas. On sent de la nostalgie et une grande affection pour cette période de sa vie où il était, où nous étions, insouciants, innocents et hormonaux où nous vivions nos premiers émois amoureux. Pour Anthony Gonzalez c’est aussi « [l’époque à laquelle] j’ai découvert la musique et commencé à prendre des drogues et à faire la fête avec mes amis. J’ai vraiment commencé à découvrir de nouvelles choses. »

anthonygonzalez.jpgLa volonté de l’Antibois dans ce nouvel album apparaît assez clairement : prendre le meilleur des années 80 et en même temps le son électronique et ambient de M83. Au final, « Saturdays = Youth » est totalement original et logiquement plus orienté pop que « Before The Dawn Heals Us », beaucoup plus électrique et bruyant. Les guitares sont toujours très présentes mais c’est avant tout une douceur « spatiale » qui se dégage. M83 se souvient avec tendresse de son adolescence et ça se sent. On se croirait presque dans un album de Kate Bush sur la chanson Up! et Graveyard Girl aurait sa place sur un album de The Cure. Cette dernière s’articule autour des questions typiques de l’adolescence : « Leur manquerai-je si je m’en vais ? » « J’ai 15 ans et j’ai l’impression que c’est déjà trop tard pour vivre, pas vous ? » (traduction) N’étant pas très très loin de cette période, forcément ça me parle. La musique accompagne parfaitement ces questions, prenant le meilleur de la New Wave en y ajoutant la nostalgie électronique de M83 et ce qui en sort est très émotionnel (sans non plus tomber dans l’emo que je répugne par dessus tout). L’album forme un tout, une histoire, presque un film.

On a de nouveau 15 ans, c’est l’été, les premières boums, le premier amour (« You, Appearing »), l’insouciance (« Kim and Jessie », deux adolescents qui ont une expérience psychédélique, vous voyez ce que je veux dire), l’envie de changer le monde (« We Own The Sky »), la première rupture (« Too Late », « Dark Moves of Love » avec cette phrase poignante : « I will fight the time and bring you back! »), les premières grandes questions existencielles, la crise adolescente et puis la nostalgie (« Midnight Souls Still Remain »)…

M83 frappe juste à chaque fois, c’est beau, grandiose, spatial, dramatique. Difficile de ne pas être touchée et mon p’tit coeur tout mou l’est.

9/10

 

Voici les 4 premières chansons de l’album (qui en compte 11) : « You, Appearing », « Kim and Jessie », « Skin Of The Night » et le clip de « Graveyard Girl », les quatre que j’écoute en boucle :

 

M83 sera en concert le 15 août à Brest, le 16 à Hasselt (c’est en Belgique, mais ils parlent tous néerlandais, et paf, on en revient au 4 – 1 qu’on vient de se prendre, argh ! Bon, ne vous emballez pas messieurs, je n’aime pas particulièrement le foot, mais tout de même, c’est la honte) et le 27 septembre à Strasbourg.

Liens :

Acheter Saturdays = Youth sur Amazon (pourquoi pas en cadeau de fête des pères d’ailleurs)
Son site officiel, en anglais.
Son MySpace, en anglais aussi, décidément.

Reçois tous les nouveaux articles par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement et commencer à recevoir les nouveaux articles publiés (1 à 2 emails par semaine) :


Il y a 4 commentaires.

  1. quoi de plus pourrie que les années 80? m83 a su en tirer le meilleur, spatial est le mot qui convient, j’ai l’impression d’être sur la voie lactée quand j’écoute ces disques
    mais une question me taraude, pourquoi antibois?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.