John Martyn – « May You Never » et « Solid Air » (live)

Même si je pense que ça se passe aisément de mots, en voici quand même quelques-uns. John Martyn, je vous en avais un peu parlé lorsqu’il est décédé en janvier dernier. Aux côtés de Nick Drake, Bert Jansch, Jackson C. Frank ou encore Tim Buckley, c’est l’un des très grands bonhomme du songwriting et de la folk, avec une voix d’une douceur incroyable et une virtuosité tranquille à la guitare. L’album Solid Air (1973), dédiée à son ami Nick Drake, est un must-have, tout comme Sunday’s Child (1975) ou Grave & Danger (1980) que j’ai vu réédité en version deluxe y a pas longtemps.


« %link‘, ‘%title‘, TRUE); ?>
%link »‘, ‘%title‘, TRUE); ?>

Votre avis ?
[ratings]

Il y a 1 commentaire.

  1. suis tombé sur Martyn cette année et m’en suis pas encore remis !
    sinon, y’a de quoi lire ici ;o), je reviendrais…

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :