Interview – Les Choix Eddiefiants de Sébastien Schuller

  • 30 avril 2009
  • Par Eddie

À l’occasion de la sortie du nouvel album de Sébastien Schuller, Evenfall, j’inaugure une nouvelle rubrique : Les Choix Eddiefiants de…

J’suis pas fan des interviews classiques, parce qu’après j’ai tendance à associer l’opinion que j’ai de la personne à sa musique et c’est la musique qui m’intéresse avant tout. J’ai donc préparé un petit questionnaire auquel a gentiment répondu m’sieur Schuller, pour vous permettre de découvrir son univers musical.

Je chroniquerai bientôt Evenfall, et vous pouvez déjà écouter le premier single : « The Border ».

À la fin de cet article vous trouverez une playlist de 18 titres, en rapport avec les réponses de Sébastien.

***

Je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que tu fais partie de ces chanteurs à barbe. Certes courte, mais elle est quand même bien là. Y a-t-il un autre barbu qui te plaît en ce moment ?

J’aime bien Bon Iver.

Es-tu plutôt musicophage (toujours à la recherche de nouvelles sensations, passant d’un groupe à un autre, la bave aux lèvres, ipod entre les dents) ou es-tu plutôt du genre à rester bloqué des semaines sur un groupe, sans rien écouter d’autre ?

Je recherche souvent à travers de nouveaux groupes quelques titres qui pourraient me plaire mais c’est parfois un long parcours avant d’en trouver.

Je fais ensuite mes propres compilations que j’écoute en voiture ou sur mon ipod. Les albums qui me font bloquer sans rien écouter d’autres sont très, très rares.

Qu’est-ce que tu écoutais à 20 ans ?

Rien de très interessant. Pour moi la pire période c’est 1990, une année de perdition entre du jazz pas très bon, les débuts de la house, et une production horrible de cette époque.

J’ai préféré ce que j’ai découvert enfant à travers les disques de mes frères et soeurs (Neil Young, Genesis, Pink Floyd) et surtout adolescent, toute la new wave 80’s. A 22 ans c’était déjà mieux, la house devenait très intéressante en club, il y avait aussi My Bloody Valentine, Pixies, Slowdive

Qu’est-ce que tu aimes écouter lorsque tu te balades tout seul dans la rue ?

Le vent, le bruit de la pluie qui tombe, « Pass this on » de The Knife. Je me fredonne aussi souvent des mélodies, des arrangements de morceaux tout en marchant. C’est même un jeu pour ne pas passer pour un fou quand je croise des passants : je sais que je vais avoir 30 secondes pour chanter fort puis vais devoir shinter ma voix à leur approche. Il y a bien sûr de super réverbérations sous les ponts et dans le métro.

Il m’arrive aussi de trouver de nouvelles compositions avec tous leurs arrangements très complexes dans la rue. Ayant rarement un dictaphone sur moi j’ai le souvenir de téléphoner d’une cabine chez moi pour me laisser un message et y déposer des idées. La réécoute du lendemain étant hélas rarement convaincante. Le mieux est d’essayer de retranscrire l’idée le plus rapidement possible.

Un groupe contemporain que tu es sûr et certain que je ne connais pas ?

The White Birch, The Present, Sancho

Même question, mais pour une vieillerie cette fois ?

Lotus Eaters, The First Picture of You (1983)

Le dernier groupe/artiste que tu as défendu auprès de tes proches avec des trémolos dans la voix, tellement que c’est bon et tellement qu’on en parle pas assez ?

Lykke Li

Quels sont tes albums “cultes” ? Ceux qui te mettent sur le cul à chaque fois que tu les écoutes, quelque soit le contexte ?

Il n’y en a pas vraiment. Encore une fois c’est plutôt des titres.

Pour les derniers ou les plus anciens qui restent et sont indélogables il y a : « In the Flowers » d’Animal Collective, « Pass this on » de The Knife, « Fade to Grey » de Visage, « Ashes to Ashes » de David Bowie.

Comme albums : Spirit of Eden et Laughing Stock de Talk Talk, Disintegration de The Cure.

Ta bande-originale de film préférée ?

Theme from Ghost World

Le meilleur album sorti cette année que tu as eu l’occasion d’écouter ?

Merriweather Post Pavilion d’Animal Collective

Bonus : Plutôt Radiohead ou Animal Collective ?

Pour moi ce ne sont pas des références qui s’opposent mais qui se complètent.

Texte alternatif

***

Vos remarques et commentaires sont les bienvenus !

Il y a 11 commentaires.

  1. sympa l’interview , merci !

  2. voila enfin une interview d’un artiste ou ça parle zik vraiment et pas auto promo débile, j’en ai rêvé Eddie l’a fait!
    Et puis la réference entre autre au thème de Ghost World me fait encore plus aimer Sébastien Schuller

    DANKE

  3. super ce concept d’interview qui change, c’est dynamique et frais.
    et puis quand on lit ça on se dit que Sébastien Schuller a vraiment de très bons goûts :D

  4. In reply to le duc moustache

    Keine Ursache :)
    (allemand 2ème langue, hu hu)

  5. In reply to Cécile

    Merci :)
    C’est inspiré par la rubrique “Mes Disques à Moi” d’Isa Chelley dans Rock&Folk que j’aime beaucoup.

  6. Merci pour cet interview au format très intéressant.

    Vu que ce billet n’était pas associé à une Spotify URI, j’en ai créé une sur son audiobillet Spotilinks :

    http://www.spotilinks.fr/Audioblogs/FR/Le-choix-de-Melle-Eddie/Interview-Les-Choix-Eddiefiants-de-Sebastien-Schuller

    (NB : je me suis limité au top 5 des artistes cités…)

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :