Arms and Sleepers

Arms and Sleepers image photo pochette cover

Quelque chose m’a frappée hier soir. L’année musicale 2009 m’avait marquée par une ribambelle d’albums absolument sensationnels, que vous pouvez retrouver là-bas, tandis que cette année est une année de morceaux, de titres, de chansons, peu importe comment vous aimez les appeler. Peut-être que ma façon de consommer la musique a évolué, ou peut-être que c’est tout simplement une année comme ça. Je ne pense pas avoir écouté moins de disques que l’année dernière, ce dont je suis sûre c’est d’avoir découvert beaucoup plus d’artistes. Cette fois la raison est simple, blogs et sites musicaux ont de moins en moins peur de parler de groupes n’ayant que quelques chansons au compteur.

C’était une petite remarque en passant.

Pendant que j’y suis, une pensée pour Delicious Scopitone, un de mes blogs musicaux préférés, qui a fermé ses portes la semaine dernière. Emmanuel, le fondateur, a donné une interview à Altered Zones pour expliquer ce choix, je vous en recommande la lecture.

Venons-en à présent à Arms and Sleepers. Ces deux morceaux ont fait leur nid dans mon lecteur mp3 depuis si longtemps que j’me demande bien comment j’ai pu négliger de les partager ici. Ce duo ambient/trip-hop américain (Max Lewis & Mirza Ramic) a sorti plusieurs EP, dont sont extraits « Runner Misplaced » (mp3) et « The Motorist » (mp3), et deux albums, le dernier en date, Matador, étant sorti l’année dernière. Peu d’ambient trouve grâce à mes oreilles, et j’aurais du mal à vous expliquer pourquoi celle d’Arms and Sleepers réussit là où les stars du genre échouent. Un signe qu’un morceau d’ambient me plaît, c’est que lorsqu’il est terminé, je me surprends à écouter le son de ma chambre pendant un long moment.

Vidéo: « Runner Misplaced » (live)