DAHGA BLOOM

J’ai retrouvé dans mes archives un brouillon de 2010 sur ce groupe, ils venaient de sortir leur premier maxi avec notamment les deux morceaux ci-dessous qui m’avaient vraiment tapé dans l’oeil, voici ce que j’avais prévu de vous en dire : « Etrange, vous avez dit étrange ? Les Californiens de Dagha Bloom font dans le psychédélique bizzaroïde et étrangement accrocheur. Au-delà des clips chelous, « Bemsha Swing » et « Hold My Head », tous deux extraits de leur premier maxi (disponible là-bas) ont une sacrée allure. Un commentateur sur Youtube a utilisé le terme « badass » pour parler de « Bemsha Swing », j’suis d’accord. »

Je les retrouve aujourd’hui avec leur nouvel album, No Curtains, qui sort officiellement le 1er avril et qui est disponible en écoute sur Bandcamp depuis un moment, et qui fait gentiment le tour des blogs rock, accompagné de critiques dythirambiques. Il y a clairement peu de groupes psyché (vraiment psyché, pas « influencé par ») aussi bons qu’eux actuellement, et leur venue à Psycho de Mayo ou au festival psyché d’Austin va faire venir les foules d’aficionados de réverb et bizarreries sonores que vous retrouverez à foisons dans cet album :

Il y a 1 commentaire.

  1. C’est clairement bon ! Entre eux et Radio Moscow, la part belle aux batteurs est jouissive : )

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :