DEATH BY UNGA BUNGA – Pineapple Pizza (2016)

Le meilleur album rock de l'année. Et vlan. Jusqu'au prochain.

Aucun album n’a réussi à autant m’enthousiasmer depuis six mois, et je le dois à un groupe norvégien dont le nom signifie en gros, et cela est sujet à interprétation : mort par viol anal. Le nom vient d’un album des Mummies, venant lui-même probablement de cette vieille blague italienne. Bref, avec un nom pareil, vous vous doutez déjà que nous n’avons pas à faire à un album d’opérette. Et vous avez raison, car il s’agit de garage rock dans la plus pure tradition des années 60 avec une influence punk massive et une pointe de pop mélodique qui fera même danser votre copine. Tout ça m’a fait penser aux Sonics et à la compilation Nuggets contenant des pépites garage et psyché de la deuxième moitié des années 60, et j’ai su au bout de deux morceaux que j’allais devoir vous en parler.

Les réduire à leurs influences serait criminel, mais une des raisons de mon enthousiasme vient pourtant de là, car peu, très peu de groupes réussissent à revitaliser le garage rock des sixties avec autant d’énergie, de talent et d’humour. Ouaip, d’humour et c’est la deuxième raison de mon enthousiasme débordant : outre le nom du groupe, chacun des douze morceaux de Pineapple Pizza est drôle (pas à se taper les cuisses, hein, on est d’accord) et rappelle dans ce sens un groupe comme FIDLAR et leur attitude je-n’en-ai-rien-à-branler-iste qui est particulièrement divertissante et salvatrice.

La recette de ces Norvégiens, ce sont de bons gros riffs de guitare, une culture punk, garage et psyché encyclopédique évidente, un humour ravageur et une putain d’énergie incroyable. Leur réputation de bêtes de scène dépasse déjà les frontières de leur Norvège natale, et je n’ai aucun doute sur le potentiel bordélique d’interprétations live de titres comme « Tell Me Why » ou le tubesque « Young Girls ». Je ne peux m’empêcher d’imaginer ces types, amis de lycée, se retrouvant dans le garage de leurs parents en écoutant les Sonics, les Buzzcocks, les Small Faces et en se disant qu’ils sont faits pour faire ce genre de musique et que rien de les empêchera d’accomplir leurs rêves (je me suis fait une série télé entière dans ma tête, je vais pitcher l’idée à Netflix).

Ils sont eux-mêmes déjà devenus l’un de ces « nugget » (pépite d’or en français) rock, et avec trois albums en trois ans et déjà une tonne de dates de concerts à leur ceinture, ils sont prêts pour envahir le reste de l’Europe et les Etats-Unis. Ils sont déjà apparus au festival SXSW l’année dernière et sont actuellement en train de faire suer les Américains de la côte Est. À la lecture de cet article, vous devez vous douter que je suis déjà particulièrement fan et que je serais en première ligne dès qu’ils reviendront en Allemagne (où je vis depuis un an) ou en France, et je vous invite à faire de même.

Ah et avant que j’oublie : si le terme garage-rock vous fait peur, j’ajoute le terme power-pop à la liste des styles et mots-clés qui définissent relativement bien le groupe. Il y a du Byrds et du Who dans l’ADN musical de ces tarés de Norvégiens. Bref, en résumé, c’est un album fun et rock’n’roll, un mélange qui me manquait beaucoup et qui me fait beaucoup de bien, j’espère qu’il en sera de même pour vous.

Je finirais en citant le refrain du morceau « Lady Fondue », juste parce que : « Hot and sticky, I want to lick it, Lady Fonduuuuue… Melting loooooove… Lady fonduuuuue, lady fonduuuuuuuuuuuuuue »

> Pineapple Pizza de Death By Unga Bunga est sorti hier via Jansen Plateproduksjon et il est disponible sur Spotify et pleins d’autres endroits

Reçois tous les nouveaux articles par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement et commencer à recevoir les nouveaux articles publiés (1 à 2 emails par semaine) :


Il y a 1 commentaire.

  1. ça donne envie d’aller en Norvège,mais d’abord…..UNGA! BUNGA!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.