Love, Death and Obits

  • 19 janvier 2011
  • Par Eddie

Love, Death and Obits

MP3: Obits – « You Gotta Lose »
MP3: The Feeling of Love – « Young Jesus »
MP3: Death – « Can You Give Me a Thrill??? »

« Pas de concept, pas de grosses nouveautés sonores, pas de textes révolutionnaires, strictement RIEN de cool, hype, à la mode. Ce sont des soldats du rock. » Voila comment je décrivais les Obits en 2009 lors de la sortie de leur premier album à la pochette mochissime, I Blame You. En deux ans, rien n’a changé. J’sais pas si je serai aussi enthousiaste qu’à l’époque s’ils sortent un album du même acabit, c’est-à-dire super solide, rempli de morceaux rock efficaces mais sans véritable originalité. J’deviens exigeante avec l’âge. En attendant Moody, Standard and Poor qui doit sortir le 29 mars chez Sub Pop, allez écouter I Blame You et relire ma critique.

Le morceau suivant me fait penser à Jon Spencer, évidemment. Enfin évidemment, si vous n’avez jamais rien entendu de monsieur Spencer, forcément ça ne vous parle pas. Allez donc écouter ça ou ça, et revenez ensuite ici. The Feeling of Love, je vous en ai également déjà parlé, ils produisent du rock’n’roll brut et minimaliste, ils sont Français et ont déjà essuyé les planches avec Intelligence, Ty Segall, Cheveu, les Strange Boys, les Black Lips ou encore King Khan & the Shrines, ce n’est donc pas vraiment une surprise que je les aime autant vu que j’adore tous ces gens. Le 45 tours « Young Jesus » est sorti en 2007 sur Nasty Product dans une édition limitée à 500 exemplaires avec comme face B un morceau au titre fantastique : « You Rock, You’re Seventeen, You Should Kill a Ten Years Old Kid ». Je vous conseille la visite de leur MySpace, c’est du tout bon.

Enfin, Death. Le groupe s’est formé en 1971 à Detroit, au moment où les Stooges, MC5, Bob Seger, Frost, ce maboul de George Clinton et toute l’écurie Motown faisait de cette ville l’une des scènes musicales les plus excitantes du moment. David, Bobby et Dannis Hackney ont d’abord fait leurs armes dans des formations soul et funk avant de se prendre une claque musicale lors d’un concert d’Alice Cooper qui les amena à graviter autour des deux premiers groupes cités ci-dessus. Ils balançaient donc du proto-punk ravageur, à ranger aux côtés de la bande à Iggy Pop, et ont enregistré une ribambelle de singles qui ont été compilés par le label Drag City en 2009. En 1975 ils avaient été repérés par le président de Columbia Records (Clive Davis) qui leur paya des heures de studios, mais il voulait changer le nom du groupe en quelque chose de plus… moins… enfin vous voyez ce que je veux dire, avant de leur faire signer un contrat. Les frères Hackney refusèrent et se prirent donc un vent par Columbia dont ils ne se relèveraient pas. Ils se séparètent deux ans plus tard. David est décédé en 2000 et Bobby et Dannis sont dans un groupe de reggae appelé Lambsbread. Une nouvelle compilation de démos et rough cuts va sortir ce mois-ci intitulé Spiritual Mental Physical, dont « Can You Give Me a Thrill??? » est un extrait.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire


Reçois les nouveautés par email

Rejoins les 1000+ abonnés ! Entre ton adresse email, clique sur le bouton, entre le code pour vérifier que t'es pas un robot, puis direction ta boite email pour valider ton abonnement :